Améliorez la respiration en nageant avec ces exercices 5

Nous vous donnons des exercices 5 pour l'améliorer

L'un des aspects les plus importants de la natation est de savoir coordonner la respiration avec l'action des bras et les jambes, sans perdre la fréquence de nage ou la position du corps. Nous vous aidons à vous améliorer avec les exercices 5.

1. Apprenez à expulser l'air

Le fait de sceller consciemment vos lèvres ne fait qu'ajouter une tension inutile à votre corps, alors en nageant, vous devriez gardez votre bouche détendue afin que vous puissiez lentement expulser l'air.

L'intensité d'expiration dépend de la vitesse de nage, plus la vitesse de nage est élevée, plus l'intensité est élevée.

Vous pouvez le travailler de manière analytique en saisissant le trottoir et en le submergeant pour libérer tout l'air de vos poumons. Puis nagez à un rythme très confortable en concentrant votre attention sur la respiration.

2. Maintenir la position du corps

Quand on respire pendant la baignade, une erreur très courante est de perdre l'horizontalité et l'alignement du corps en raison de l'élévation de la tête pour respirer.

Pour que cela ne se produise pas, vous devez travailler le rouleau, en tournant sur l'axe longitudinal de la tête aux pieds, ce qui vous permettra de respirer en gardant le visage en surface et sans enfoncer vos hanches et vos jambes.

3. Coordonner la respiration

Une autre erreur fréquente que nous pouvons trouver est la manque de coordination entre le coup et la respiration.

La respiration doit commencer lorsque le bras termine la phase de poussée (avant que la main ne sorte de l'eau) et doit se terminer avant la récupération (avant que la main ne pénètre à nouveau dans l'eau).

Une façon de travailler cette coordination consiste à effectuer le trait d'une manière alternative avec le support d'une table. Vous devez vous assurer que votre tour de respiration se produit lorsque la main atteint la cuisse et que le coude sort pour commencer la récupération.

4. Travailler des fréquences différentes et des deux côtés

En plus de compenser les mouvements répétitifs, le fait de travailler des deux côtés de la respiration vous donnera un avantage face aux situations de la compétition (orientation vers la bouée, vagues, foule, etc.).

Un exercice fortement recommandé pour cela est d'effectuer un "échelle ou pyramide« De souffles.

Elle consiste à ajouter en diminuant la fréquence respiratoire tous les 25 ou 50m, par exemple :

  • 50 m respiration tous les 2 coups (chaque longueur de côté), 25 m respiration tous les 3, 50 m tous les 4 coups (chaque longueur de côté), 25 m respiration tous les 5 coups, 50 m tous les 6 coups (chaque longueur de côté).

De cette façon, nous travaillons des deux côtés dans les respirations unilatérales (paires) ainsi que dans les respirations bilatérales (les impairs). 

5. Travailler les apnées

Une autre façon d'augmenter la capacité pulmonaire est de apnées en plongée. Vous pouvez aider avec les palmes si vous préférez.

Pour les travailler vous pouvez le faire de manière spécifique en reposant chaque exercice ou intégré à la natation (cela sera plus cher). Par exemple:

  • 6x25m Endurance maximale en plongée, 30 sec. récupération
  • 4x50m: Endurance maximale de la plongée 25m + récupération de la natation douce 25m

Incluez les exercices dans vos objectifs d'amélioration technique et mettez-les en pratique assez souvent, principalement ceux qui vous aident à coordonner le mouvement et à ne pas perdre la fluidité de la nage.

Laura García Cervantes
Laura García Cervantès.
Dra. Science de l'activité physique et du sport

Il n'y a pas de résultats précédents.

Publications connexes

Bouton haut de page
Modifier les paramètres de confidentialité