Deux tests pour vous évaluer en natation

Grâce à ces tests, le nageur pourra mesurer leur évolution dans le milieu aquatique afin d'y établir leurs zones et leurs rythmes d'entraînement.

Avec ces tests, le triathlète peut mesurer son évolution dans le milieu aquatique ainsi que pour y établir ses zones et ses rythmes d’entraînement.

Notre collaborateur Course personnelle nous dit dans cet article comment analyser notre évolution en nageant avec deux tests différents

Dans cet article, nous parlerons de deux des méthodes les plus courantes qui sont utilisés aujourd'hui en triathlon à la fois pour mesurer l'évolution des triathlètes dans le milieu aquatique et pour y établir leurs zones d'entraînement et leurs rythmes.

Dans les deux cas, le effort maximum et concentration maximum de la part du nageur, c’est-à-dire qu’il doit le faire le plus rapidement possible dans les limites de ses capacités afin que les données soient fiables. Il s’agit d’identifier cette gamme de travaux comprise comme vitesse critique, qui n’est autre que le seuil anaérobie ou le rythme de la compétition.

Un bon moment pour mesurer ces tests est généralement pré-saison et avant la période de compétition, pour pouvoir comparer les données, voir comment l'athlète s'est amélioré pendant sa préparation et sous quelle forme la compétition est confrontée.

TEST 400 à la capacité maximale:

Peut-être des deux, c'est le plus approprié pour les athlètes moins expérimentés ou amateurs, puisqu'il n'est pas nécessaire de maintenir cette intensité pendant longtemps.

Le résultat obtenu dans cette série 400 à sa capacité maximale, sera sa zone 5 AEI (Intense Aerobics). De là, le reste des zones de travail et des rythmes peuvent être obtenus.

zones
formation

% Vcrit

% V400

zones
ENE-RFEN

1 Zone

> 65%

> 60%

régénération

2 Zone

70%-80%

65%-75%

À LUI

3 Zone

80%-90%

75%-85%

AEM

4 Zone

90%-95%

85%-95%

UA

5 Zone

100%

100%

AEI

6 Zone  100%-105%  95%-100%  ANA

Dans le tableau de classification 1 montré Ginn, en rapport avec les domaines de formation proposés des entraîneurs Ecole Nationale Supérieure du NSFR (Navarro et Oca, 2011).

TEST 30 ′ nage en continu:

Une deuxième méthode, peut-être pour les nageurs les plus expérimentés, consiste à essayer de faire autant de mètres que possible dans un intervalle de 30 ′. Dans ce cas, s'agissant d'un intervalle de durée plus long, la vitesse et la zone de travail obtenues correspondent à l'UA (seuil anaérobie).

À travers la table Ollbretch, nous pouvons obtenir le reste des vitesses correspondant à des zones de travail 1 (rec), 2 (AEL), 3 (AEM) et 4 (UA) en fonction des compteurs ont obtenu le nageur.

Test de natation 30 'en continu

Plus d'informations:http://personalrunning.com/

Photo: lagranepoca.com

Publications connexes

Bouton haut de page