Pour le conducteur qui a tué 3 cyclistes en 2017, 4 ans de prison semblent beaucoup

L'audience a été reportée car un éventuel accord entre les parties a échoué ce vendredi en raison des sanctions qui sont demandées

Nous faisons écho à cette nouvelle publiée par Traînée, où ils disent que le tribunal pénal numéro 1 de Gandía a fixer l'audience orale pour lui écrasé de six cyclistes du club d'athlétisme de Llebeig de Xàbia en 2017 pour les 24, 26 et 28 mai 2021 car la demande de 4 ans de prison n'a pas abouti lors du procès.

Il n'y a pas eu d'accord sur le nombre d'années de peine

L'audience a été reportée à aucune avoir prospéré ce vendredi un accord possible entre les parties parce que la défense a demandé que la peine d'emprisonnement de 4 ans demandée pour l'écrasement de 6 cyclistes dans laquelle 3 d'entre eux sont morts.

L'avocat de trois des six cyclistes, Vicente Olmos, a déclaré aux journalistes à son départ du tribunal que «hil y a eu une disparité des critères » entre l'accusation et la défense de l'accusé, pour lequel il ira en jugement.

Selon Olmos, le parquet était prêt à entreprendre réductions de peine que la défense a jugé "insuffisant", tandis que le parquet privé qui représente les cyclistes victimes de l'accident a maintenu le demande de la peine maximale de quatre ans de prison pour l'accusé.

Source graphique: marque MAC
Source graphique: marque MAC

 

Ce qui va être poursuivi maintenant, c'est l'acte criminel

De son côté, Óscar Antón, avocat également du parquet privé, a précisé que la responsabilité civile et l'indemnisation de toutes les personnes concernées ont été couvertes, et que ce qui sera poursuivi en mai prochain est exclusivement l'acte criminel.

Dans l'accident, 3 des cyclistes sont morts et deux autres ont été blessés.

Les événements ont eu lieu le 7 mai 2017, sur la route N-332 qui relie Oliva (Valence) et Dénia (Alicante), lorsque le véhicule conduit par la jeune femme, qui il a été testé positif à l'alcool et aux drogues, submergé le peloton de cyclistes.

Trois des athlètes, membres du club d'athlétisme Llebeig de Xàbia, sont morts et deux autres ont été grièvement blessés.

«J'ai perdu mon père, son corps a été détruit et heureusement je suis ici»

Le fils d'un des défunts, Andrés Contreras, qui a accompagné son père dans le peloton et a été grièvement blessé dans l'accident, a déclaré, dans des déclarations aux journalistes aux portes du palais de justice, qu'après trois ans, «aujourd'hui est un triste jour "pour avoir rappelé l'événement mais" enfin une étape est close "lorsque l'affaire est jugée.

Contreras a regretté qu'en Espagne "la mort est un tabou mais les drogues ne le sont pas" et que l'accusé va être jugé par un code pénal à l'époque très laxiste, et dont la réforme, en 2018, qui a durci les peines, était dans son opinion un "bâclé".

"J'ai perdu un père, son corps a été détruit et heureusement je suis ici", a-t-il déclaré, tout en déclarant ne pas ressentir de "haine" envers l'accusé: "J'essaie de comprendre que c'est un jeune qui a commis une erreur", certains événements que malheureusement «nous voyons quotidiennement».

 

Publications connexes

Bouton haut de page