Nouvelles du cyclisme

Le cycliste Carlos Caravias qui a remporté le QH avec 47 ans a sanctionné trois ans et trois mois pour le dopage.

De nouveaux cas de dopage 3 ont été révélés concernant le cyclisme espagnol.

Comme l'a signalé cycle21, AEPSAD, l’agence espagnole pour la protection de la santé dans le sport a sanctionné les cyclistes 3 pour avoir positif dans un contrôle antidopage dans un test auquel ils ont participé.

Le premier et le plus frappant est Carlos Caravias, premier objectif du 2017 Bonebreaker et sixième de la dernière édition, il a également été champion du maître madrilène 40 en 2018 et vainqueur du GP El Escorial l’année dernière avec une nette supériorité sur ses rivaux.

Le cycliste Majadahonda a reçu une suspension de plusieurs années 3 et 3 qui expirera le février 3 de 2022

Outre les Caravias, deux athlètes de VTT ont également été sanctionnés,

Deux spécialistes du VTT ont également sanctionné l'élite des motards andalous Javier Poza et le valencien Xavier Borràs.

Javier Poza, jiennense de Baeza (16 février 1988), est celle qui court le plus longtemps sans licence depuis qu'il a été puni avec 4 années qui concluront le 16 de janvier de 2023. L'année dernière, il était classé septième dans le championnat espagnol XCO

Xavier Borràs, né à 1980 et à La Vall d'Uixó (Castellón), est un autre vétéran habituel des tests de VTT, qu'il s'agisse de tests XCO ou de marathons, vainqueur du XCM 2018 CV Open avec l'équipe Olympia - aux niveaux régional et espagnol.

La police nationale de profession a été proclamée dans 2016, champion européen de la police et des pompiers de VTT.

AEPSAD condamne 3 ans après l'expiration du 8 de mars de 2022.

En vertu de la loi sur la protection des données, le président José Luis Terreros n'a pas précisé les preuves ni le contenu de ses violations des règles antidopage.

Liste complète suspendue et sanctionnée par le dopage

Mots clés
triatlonnoticias.com
Bouton haut de page
erreur: Vous ne pouvez pas faire cette action