Nouvelles du cyclisme

Le conducteur ivre a été condamné à un an et neuf mois pour avoir conduit huit cyclistes et fui

{wbamp-meta name = »image» url = »images / stories / news_08 / accident-cycliste-mallorca-wall.jpg» width = »300" hauteur = »150"}

Le conducteur, qui a triplé le taux d'alcoolémie maximum, a heurté un peloton en avril de 2013 et a laissé trois blessés graves

Tel que rapporté par Journal majorquin Un tribunal pénal de Palma a condamné un conducteur à un an et neuf mois de prison pour conduite en état d'ébriété, écrasant un peloton de huit cyclistes allemands et s'enfuyant, laissant trois athlètes grièvement blessés sur la route de Can Picafort à Muro. début avril 2013.

L'accusé, un Espagnol de 39 ans, a triplé le taux maximal d'alcootest autorisé et a été localisé une heure après l'accident spectaculaire.

Le magistrat a également prononcé la privation du droit de conduire des véhicules à moteur et des cyclomoteurs pendant quatre ans, ce qui entraîne la perte de la validité du permis de conduire.

La voiture qui a frappé le tir de huit cyclistes allemands sur la route de Can Picafort et Muro a fui l'après-midi du 6 2013 Avril a perdu plusieurs pièces après l'accident, y compris un miroir.

Le Traffic Civil Guard s'est tourné vers l'enquête pour essayer de trouver le conducteur. Après avoir recueilli des déclarations de plusieurs témoins, au bout d'une heure, les agents ont découvert que la Peugeot s'était enfuie dans une rue de Muro. Ils ont également localisé le conducteur en état d'ébriété.

Il n'entrera pas en prison

Le suspect n'entrera pas dans la prison parce que sa peine de prison a été suspendue pour une période de quatre ans. Au départ, il faisait face à une demande du procureur pour deux ans et demi de privation de liberté.

Selon l'accusation, le suspect circulait avec ses facultés psychophysiques diminuées par l'ingestion antérieure de boissons alcoolisées. Il conduisait complètement insensible aux circonstances de la circulation, il n'a donc pas remarqué la présence d'un peloton de cyclistes composé de huit personnes qui roulaient correctement, portant des casques et des vêtements appropriés. Les athlètes circulaient en peloton de deux rangées parallèles sur la voie de droite de la route, en direction de Muro.

Les cyclistes étaient parfaitement visibles de l'accusé qui, compte tenu de ses conditions psychophysiques, avait tardivement connaissance de la présence du peloton. En ne calculant pas la distance, la vitesse d'approche et en ne maintenant pas l'intervalle latéral de sécurité par rapport au groupe d'athlètes, il a initié une manœuvre de freinage évasif et un léger virage à gauche, mais il n'a pas pu éviter de heurter l'un des cyclistes.

Piétinement multiple

L'accusé a percuté l'athlète qui était derrière le peloton vers la gauche. En passant devant le groupe, il est ensuite entré en collision latérale avec trois autres coureurs du côté gauche. Tout cela a provoqué un déplacement latéral des vélos et, par conséquent, le reste des cyclistes du groupe est tombé au sol. Trois d'entre eux ont été grièvement blessés et les cinq autres ont été légèrement blessés.

Le conducteur suspect a alors quitté les lieux. Il ne s'est pas arrêté ni n'a remarqué le résultat de l'accident spectaculaire ni ne s'est inquiété de savoir si les victimes avaient besoin d'aide, mais a simplement continué sa marche.

Après plus d'une heure, la Garde civile a localisé l'accusé. Lorsqu'il a été soumis à l'alcootest, il a donné un résultat positif, triplant le taux maximum légal autorisé (0,25 mg / l). Dans un premier test, réalisé à huit heures trente de l'après-midi, il a donné un résultat de 0,85 mg / l d'air expiré. Pendant ce temps, dans le deuxième test, effectué à dix minutes à neuf, il a donné un taux de 0,87 mg / l. De plus, l'homme présentait des signes extérieurs d'être en état d'ivresse: visage congestionné, yeux voilés très humides, pupilles dilatées, comportement excité, discours pâteux, incohérences, répétition de phrases et d'idées ou volume de voix élevé.

Le premier cycliste écrasé a été grièvement blessé avec de multiples commotions cérébrales, un traumatisme cervical et thoracique et une blessure incisée à une oreille. Il a nécessité un traitement chirurgical et a été hospitalisé pendant onze jours. Il a fallu plus de 500 jours pour guérir et il s'est retrouvé avec un trouble qui provoque une double vision.

Un autre athlète qui a été écrasé a souffert de polytonusions et d'une fracture du péroné avec éclatement osseux distal et distorsion articulaire. Elle a dû subir une intervention chirurgicale, a passé dix jours à l'hôpital et a mis 84 jours à guérir. Il y a également eu des suites.

Le troisième cycliste blessé a été polycombiné avec une tendinite et a pris 131 jours pour guérir. Le reste des athlètes a subi des blessures mineures. Tous les blessés ont été indemnisés par une assurance. Le juge est intervenu la carte à l'accusé pendant 3 ans et demi.

De Triathlon News, nous travaillons pour essayer de sensibiliser les cyclistes et les conducteurs essayant de signaler les bons comportements et les règlements pour éviter ces nouvelles tragiques.

Ensuite, nous laissons une série de liens où différents scénarios sont montrés et comment agir devant eux

Source: Diario de Mallorca

Publications connexes

Bouton haut de page
erreur: Vous ne pouvez pas faire cette action