Le Tour retire la plainte au spectateur qui a causé la chute "J'ai honte et j'ai peur"

Tel que rapporté par Avant-garde, Le Tour de France a retiré le procès contre le spectateur qui a causé un chute massive lors de la première étape de la course

«A pris des proportions folles», a déclaré à l'AFP le directeur du Tour au départ de la 6e étape.

«On veut calmer le jeu et surtout que le message passe au public. Il s'agit de rappeler les mesures de précaution sur le parcours du Tour. Tout le monde devrait se calmere", a-t-il ajouté.

"Tout le monde devrait se calmer", dit le directeur du Tour

La femme de 30 ans vieux, 4 jours après l'accident remis à la police et continue d'être détenu à la station de police. Maintenant, il fait face à une enquête pour sa performance imprudente.

Tous  pourrait se terminer par une amende de plusieurs milliers d'euros et même une peine de prison jusqu'à deux ans dans le cas où l'un des coureurs subit des blessures graves qui les empêchent de rouler pendant plus de trois mois.

Elle prétend avoir peur de signes de haine vous avez reçu depuis l'incident. "TElle a un sentiment de honte et de peur face aux conséquences de son acte, elle se dit affligée par l'impact médiatique de sa bêtise», a expliqué le procureur de Brest, Camille Miansoni.

La femme voulait envoyer un message d'amour à ses grands-parents

Selon le journal français Le Parisien, la femme "voulait adresser un message d'amour à l'attention de ses grands-parents, qui sont des spectateurs inconditionnels et réguliers du Tour de France", explique le procureur Miansoni.

Le fan a montré une pancarte avec la légende « Allez Opi-Omi ! (Allons grand-père et grand-mère ! Dans un mix entre le français et l'allemand) ».

Publications connexes

Bouton haut de page