Déclaration de Gómez Noya, Pontevedra européen

Ensuite, nous mettons la déclaration de Javier Gómez Noya concernant l'incident qui s'est produit dans le Championnat d'Europe de Triathlon, qui s'est déroulé ce week-end à Pontevedra.

Bonjour les amis,

Samedi dernier, le championnat d'Europe a été joué à Ponteverda. En tant que triathlète locale, c'était une compétition qui me rendait particulièrement excitée et que j'avais préparé consciencieusement et avec un travail très dur pour arriver de la meilleure façon possible.

Cependant, des problèmes d'estomac aigus m'ont empêché de courir à pied, ce qui m'a obligé à devoir m'arrêter deux fois. Le second, je pensais que je ne pouvais pas aller, mais avec les foules qui étaient rassemblés dans les rues de la ville et aussi dans l'esprit d'Ivan Raña, qui m'a vu me debout encouragé à continuer, même si elle se roulait, j'ai décidé que par respect tout le monde devait franchir la ligne d'arrivée même si c'était loin de la tête. Et ce que j'ai fait, j'ai continué à courir avec Ivan et nous avons tous deux terminé, bien que loin de notre objectif initial.

La vérité est que du vélo je n'ai pas trouvé

bien. Il est vrai que la chaleur excessive n’est pas très bonne mais les sensations étaient d’avoir trop soif, de boire et de boire (chaud, car la boisson dans les bouteilles était mise en bouillon) mais je n’ai pas été rassasié et j’ai eu l’impression que le liquide il s'est seulement accumulé dans l'estomac mais il ne s'est pas assimilé.

Bien sûr, je suis très désolé et fâché de ne pas avoir pu concourir et me battre pour les postes d'honneur parce que je crois que le public le méritait et, sans doute, s'était entraîné pour cela. Mais c'est du sport et pas des mathématiques, et parfois les choses ne vont pas comme prévu. Dans le négatif, je ne peux pas dire que c'était un jour à oublier. En fait, je pense que c'était un jour que je n'oublierai jamais parce que les gens m'ont montré un respect et un soutien qui m'ont vraiment touché. Quand vous gagnez, vous êtes habitué aux applaudissements du public et vous n'y pensez pas vraiment parce que c'est normal. Le public applaudit logiquement les gagnants. Mais quand vous êtes dans un moment de souffrance, quand vous manquez de race, quand vous souffrez et vous ne pouvez pas donner ce que vous avez et les gens continuent à vous encourager, soutenir et donner votre amour ... ce sentiment n'a jamais vécu, voilà pourquoi la carrière ne m'oubliera pas. Comme je l'ai dit, je suis désolé de ne pas avoir de bonnes performances mais j'espère que tout le monde profitera d'un grand spectacle de triathlon, avec plusieurs des meilleurs triathlètes du monde en compétition.

Avant le déluge de commentaires, d’opinions, de messages, etc ... avant la controverse qui a généré la performance de Harry Whiltshire en natation, je suis obligé de parler du sujet et je voudrais expliquer ce qui s’est passé.

Tout d'abord, je tiens à préciser que tout ce qui s'est passé dans l'eau n'avait rien à voir avec les problèmes que j'avais et qui m'empêchaient d'abandonner ... à moins que la cause de mes problèmes d'estomac soit la quantité d'eau que ce type m'a donnée. avale. Mais je ne le pense pas.

Deuxièmement, dire que les Brownlee étaient les meilleurs dans ce championnat et, par conséquent, juste des gagnants.

Je fais du triathlon pour 13 depuis des années et j'ai vécu toutes sortes de courses de niveau et toutes sortes de conditions. J'ai reçu des milliers de coups, il me reste des yeux violets d'eau, des coupures, des égratignures ... et qui se consacre à cela n'est-il pas arrivé? Je comprends que dans l’eau, il peut y avoir des coups, des coups de pied et autres, en particulier dans les bouées, car tout le monde veut aller au même endroit et cela provoque des situations de tension et parfois assez agressif. Ceci est normal. Ce qui n’est pas normal, c’est qu’un oncle vous cherche, vous trouve et ne se concentre que sur le fait que vous faites une mauvaise carrière et vous laisse hors du combat.

La plupart d'entre vous auront vu une vidéo qui circule sur Internet dans laquelle vous voyez une petite partie des agressions que j'ai subies. Tout commence dans le deuxième tour, quand je suis installé entre la position 6ª et 7ª, c'est-à-dire, assez bien placé et le sillage du premier. La première chose qui arrive et que je remarque est que quelqu'un m'attrape et recule, perdant un peu de distance par rapport à ceux qui me précèdent, mais je peux commencer rapidement et ne pas perdre de positions (ceci n'est pas vu dans cette vidéo). La deuxième chose qui arrive est que (et cela est clairement vu dans la vidéo) Harry se précipite sur moi et m'enlève en me prenant la tête et l'épaule. Puis, quand je recommence, elle est parallèle à moi, à ma gauche et au lieu d'aller vers la bouée, elle me jette à droite, nageant hors du bon chemin pour aller vers cette bouée. Je lutte avec lui pour corriger et finalement nous arrivons à la bouée où il entre littéralement en collision avec elle et reste là sans vitesse bloquant mon chemin et perdant quelques positions (ceci n'est pas vu dans la vidéo non plus). Quand, à coups, j'arrive à tourner avec lui en paraleo la pire chose arrive en ce qui concerne la perte de temps. Au lieu de suivre dans la foulée de ceux qui nous précèdent, qui étaient près du bord de la rivière faire le dernier long avant de quitter l'eau, ce mec me pousse vers la droite, c'est-à-dire vers le centre de la rivière, laissant le sillage de ceux en face, ce qui est une perte de temps considérable (ceci, en partie aussi vu dans la vidéo, deux gars qui nagent loin des autres). Au début je pense qu'il est devenu désorienté et a lutté pour lui faire voir qu'il doit partir à gauche pour suivre les autres. Mais je me suis vite rendu compte que je n'avais aucune intention de corriger sa carrière. Moi, parallèlement à lui sur la droite, ne pouvais pas me fermer et il n'avait aucun problème à me frapper si j'essayais de le pousser à fermer. J'ai augmenté le rythme pour aller de l'avant et fermer plus tard, mais il a aussi accéléré et continué à nager parallèlement à moi. Enfin, marre, je me suis arrêté, je l'ai laissé passer et a rapidement commencé à nager vers la gauche, sur le côté droit. Maintenant, je l'avais sur ma droite et il a rapidement nagé vers moi en me prenant cette fois de l'autre côté, très près des rochers sur la rive.

Donc, après une dépense d'énergie brutale et une perte de temps encore plus grande, nous atteignons l'escalier de sortie d'eau où il me ferme (et cela semble très clair dans la vidéo) et au lieu de se lever vers la transition, regardez en arrière et il reste debout bloquant mon pas. Ensuite, une autre chose que l'on ne voit pas est que quand nous traversons la transition, il regarde en arrière, me fermant contre la barrière quand j'essaye de le dépasser jusqu'à ce que je le repousse et que je me retrouve libre. En plus d'un accès de colère monumentale sa performance et dépense d'énergie brutale m'a coûté perdre le groupe de tête (encore une fois, en l'absence de 400m pour la transition serait 6º ou 7º dans le sillage de la première, autant 5 secondes derrière le leader et J'ai fini par laisser le 18 à 22 sec de l'eau.

Mais son sale boulot ne s’arrête pas là parce que, lorsque nous avons lancé un puissant vélo pour chasser le groupe de tête, il a été impliqué dans les relais pour faire obstacle, créant des situations de réel danger pour le groupe roulant par tronçons à plus de 60 km / h. Fred Belaubre, Laurent Vidal et David Hauss se sont également plaints de cela. En outre, les journalistes qui conduisaient une moto après la course en ont été témoins.

Je sais que cette explication était un peu long et rouler mais je préfère dire exactement ce qui est arrivé et préciser que, en tant que triathlète, je me sens très en colère qu'un partenaire plutôt que de sortir et de la concurrence et faire de mon mieux, comme tout le monde, sur avec l'objectif clair d'éliminer et de blesser un adversaire, dans ce cas moi. Je pense que c'est un comportement inacceptable qui va à l'encontre des valeurs fondamentales que le sport devrait inculquer, c'est pourquoi j'espère que cela ne se reproduira plus à l'avenir.

On m'a demandé si je pensais que c'était une tactique préméditée de l'équipe anglaise. Evidemment je ne peux pas savoir. Mon opinion personnelle est que non, platement. Alistair et Jonathan ont tous les deux la bonté de remporter des courses équitables et je les considère comme de grands champions pour lesquels j'ai un grand respect. De plus, je n'ai rien contre la fédération anglaise ni contre quiconque n'est pas à l'origine de cette situation. J'ai beaucoup d'amis dans l'équipe anglaise, dont beaucoup m'ont manifesté leur soutien et à qui je remercie leurs paroles. Ainsi que tous les autres triathlètes qui condamnent ce type d’actions.

Avec cette explication, pour ma part je laisse le sujet réglé et ma préoccupation actuelle est de récupérer mon estomac et de faire les tests pertinents pour trouver la cause du problème et de me concentrer sur la prochaine course importante qui aura lieu à Hambourg le 16 de juillet.

Un grand merci à tous, en particulier au public qui s'est rendu dans la rue à Pontevedra.

Javi

Depuis le trimadrid, nous soutenons notre champion dans tous les domaines. Nous espérons qu’il récupérera rapidement et qu'il montrera à nouveau tout le monde à sa juste valeur lors de la prochaine compétition. Animo Javi!

source: /www.javiergomeznoya.com

Vous pouvez aussi être intéressé

Bouton haut de page
erreur: Vous ne pouvez pas faire cette action