Gómez Noya commence la saison samedi en Australie

Le meilleur triathlète de la planète met sa machine en mouvement. Javier Gómez Noya revient à la compétition internationale 206 après avoir célébré son deuxième titre de champion du monde à Budapest. Comme lors des dernières saisons, le sportif Ferrolan commence son voyage dans les Antipodes. Vendredi, il s'est rendu en Australie pour installer son centre d'opérations à Noosa, sur la côte est. Samedi, il fait face à son premier test et deux semaines plus tard, commence la défense de sa couronne.

Gómez Noya voyage avec son entraîneur personnel, Omar González, et fait partie d'un groupe de formation à Noosa, qui comprend également des collègues tels que l'Australien Greg Bennet, ancien numéro un mondial. Après une escale à Dubaï et un atterrissage à Brisbane, il s’est installé samedi soir dernier. Il a le bon temps pour s'acclimater au décalage horaire et aux conditions météorologiques de l'Océanie en ce début d'automne austral.

Le triathlète Ferrolan s'est déconnecté de la grande compétition avec une longue période de repos en automne et a commencé à écraser en hiver. Les périodes de plus grande charge sont intervenues au cours des différents cycles d’entraînement mis au point à Fuerteventura, à Punta Umbria et à Pontevedra, où il réside depuis près de dix ans.

Bien pour commencer

Omar González se réjouit que la pré-saison se déroule comme prévu, sans le gros problème de tout athlète, les blessures. Alors Gómez Noya affronte ses premières compétitions de la bonne façon. Ce n'est pas dans le pic maximum, mais dans les conditions pour disputer les premières positions aux meilleures. Dans la planification du 2011, deux épreuves sont spécialement marquées, le Championnat d'Europe de Pontevedra du 26 de juin et la finale de la Coupe du Monde à Beijing le 11 de septembre.

Fait ses débuts samedi (heure espagnole 9.00) à Mooloolaba. Faites face à un test de la Coupe du monde, maintenant converti au calendrier international de second rang, mais d'une grande tradition.

En principe, c'est un premier contact. La vraie bataille commencera le 9 d’avril à Sydney. La course ouvre le calendrier de six courses plus une grande finale à Beijing qui couronne le champion du monde. Le système de pointage particulier, qui calcule les quatre meilleurs résultats de chaque triathlète - dont au moins un hors de l’Europe - plus la grande finale, favorise une énorme compétitivité dès l’ouverture du circuit.

Tous ses grands rivaux pour le titre sont inscrits pour l'épreuve de Sydney: Alistair et Jonathan Brownlee, Jan Frodeno, Brad Kahlefeldt, Courney Atkinson ... La course australienne offrira une première impression de ce que la saison peut apporter. Ensuite, Gómez Noya retournera en Galice pour alterner repos et compétitions pendant quelques semaines.

Japon, dans les airs

Gómez Noya est également inscrit au championnat du monde qui se tiendra au 15 en mai à Yokohama (Japon). Malgré la catastrophe nucléaire qui sévit dans le pays après les incidents survenus à la centrale de Fukushima, la fédération internationale maintient le test pour le moment. En tout cas, comme je le pensais depuis le début, le Ferrolan n’y assistera pas s’il obtient un bon résultat à Sydney, selon son environnement.

images q = TBN: ANd9GcSgpTAsJVEaUm_xzbim8D9t5QC2CSZB8apgs-D0NagFPF3MefUEUA Gómez Noya commence la saison le samedi en Australie

Voyager et concourir sans s'arrêter

Le 2011 fera à nouveau voyager Gómez Noya à travers le monde, dans un voyage dans lequel il devra voyager et rivaliser sans relâche. Ses engagements avec des sponsors américains l’incitent à participer à des épreuves du circuit américain, à Los Angeles ou à Dallas. Il a été invité à défendre son titre lors de la Coupe du monde à Huatulco (Mexique). Il participera aux épreuves de la Coupe du Monde sur le Vieux Continent et complétera son calendrier avec le Championnat d'Europe de Pontevedra et les nominations dans lesquelles il représente ses clubs espagnols, la Cidade de Lugo Fluvial, et la Française, la Sartrouville.

Au total, fait face à un test 16 de la demande maximale, parmi lesquels doit faire une élimination Gómez Noya a la place olympique pratiquement garantie. Ce n’est pas d’autres grands rivaux, donc on attend un 2011 dynamique.

1.500 MÈTRES DE NATATION

Excellent nageur, détenteur du record galicien. Une technique, puissance et expérience en eau libre. Habituellement, laissez l'eau entre le premier.

KILOMÈTRES DE VÉLOS 40

Grand spécialiste parmi les triathlètes. Il n’ya pas de problème dans ce secteur à tirer à haute intensité. Dépasser les pédales 90 par minute.

10.000 METERS À PIED

L'un des plus rapides du triathlon mondial, il travaille à améliorer son sprint. Selon le circuit, vous pouvez compléter le 10.000 final en minutes 29.

Vous pouvez aussi être intéressé

Bouton haut de page
erreur: Vous ne pouvez pas faire cette action