Gómez Noya: "Je ne pouvais pas réagir à l'arrestation de Brownlee

Le triathlète espagnol Javier Gómez Noya a déclaré qu'il ne pouvait pas réagir "à l'arraché d'Alistair", après avoir terminé quatrième de la cinquième manche des World Series, un résultat suffisant pour conserver la tête du classement général.

"Le départ d’Alistair (Browlee) m’a pris au milieu du peloton et je ne pouvais pas réagir, mais comme nous avons gardé plusieurs kilomètres à la minute 15, je ne me suis pas inquiété. Puis, quand Raña est arrivée, ils nous ont échappés car il y avait conformisme et il semblait impossible de gagner Alistair ", a-t-il assuré dans des déclarations animées par son service de presse.

Gómez Noya s'est battu à la fin de la course pour la troisième place avec Jonathan Brownlee. "Il a couru à l'extrême depuis que la troisième place le valait bien pour respecter les critères de sa fédération et assurer la place olympique à son frère et il ne m'a pris que dix secondes, je ne peux donc pas être déçu", a-t-il expliqué.

Pour le reste du championnat, le triathlète était optimiste car il a laissé de côté son malaise. "J'ai couru sans les problèmes des triathlons précédents et cela me donne une morale pour les deux rendez-vous restants à Lausanne et à Beijing", a-t-il déclaré.

Source: globedia.com

Vous pouvez aussi être intéressé
Bouton haut de page
erreur: Vous ne pouvez pas faire cette action