Javier Gómez Noya défie le Brownlee

L’Espagnol Javier Gómez Noya affronte le London Triathlon, le cinquième tour des World Series, dans le but de donner une belle image sur la scène où il se battra l’année prochaine pour une médaille olympique et dans le but de gagner le match dans les locaux d’Alistair. Jonathan Brownlee, implacable cette saison.

Le Galicien, quatrième à Beijing 2008, arrive avec l'intention de sceller le droit de passage à Londres 2012, les trois premiers de chaque catégorie donneront immédiatement le classement à leur pays respectif et brilleront dans le nouvel itinéraire, qui visitera les zones le plus emblématique de la capitale britannique.

Ainsi, le test commencera par la natation dans le légendaire «The Serpentine» à Hyde Park, comme les années précédentes, mais cette fois parcourra les compteurs 1.500 en un seul tour. Ensuite, le secteur du vélo (40kms.) Emmènera les participants à Buckingham Palace et les milles de course à pied 10 les ramèneront à Hyde Park.

Quoi qu'il en soit, le leader de la Coupe du Monde Pontevedra doit s'améliorer après une saison de hauts et de bas pour éviter une nouvelle victoire pour les Britanniques. Ainsi, Gómez Noya a ouvert le parcours avec une victoire à Sydney, une troisième place à Madrid et une sixième à Hambourg.

Mais le triathlète Ferrolan a remporté la semaine dernière le triathlon Premium de la Coupe d'Europe à Banyoles (Gérone) et a obtenu l'aval de sa victoire l'an dernier à Londres, où il a poussé Alistair Brownlee jusqu'à la limite de la course à pied.

Les frères Brownlee et le Britannique William Clarke, deuxièmes du championnat général, attendent avec impatience un triplé comme celui que l’Australie a réalisé dans la catégorie féminine à Hambourg.

De plus, l'Allemand Jan Frodeno, champion olympique en titre, cherchera son billet pour Londres à une date où les vétérans Tim Don, Hunter Kemper et Ivan Raña, les trois à la recherche de leurs quatrièmes Jeux Olympiques, vont également presser leurs options. La participation espagnole sera complétée par Mario Mola.

Chez les femmes, la chilienne Bárbara Riveros, leader du classement général, commencera comme une grande favorite, mais aura des rivaux importants chez les Australiens Emma Moffatt et Emma Snowsill ou la canadienne Paula Findlay, gagnante à Sydney, Madrid et Kitzbuehel et l'année dernière. Londres

La participation espagnole sera à la tête d'Ainhoa ​​Murua, qui a réussi à se faufiler dans le top 10 mondial grâce à sa persévérance, Zuriñe Rodríguez et Marina Damlaimcourt.

Les triathlètes de la catégorie élite féminine se réuniront aujourd'hui samedi 6 d'août au 8.30 et dimanche 7 aura lieu lorsque le test d'élite masculin aura lieu à 13.00, heure locale (une heure de plus en Espagne).

Source: Europapress

Vous pouvez aussi être intéressé

Bouton haut de page
erreur: Vous ne pouvez pas faire cette action