La fièvre se rétrécit à Gómez Noya quelques jours avant la nomination de Lausanne

Le Championnat du monde de triathlon affrontera ses deux derniers essais avec Javier Gómez Noya comme leader. Quoi qu'il en soit, le Ferrolan peut renforcer son leadership s’il gagne la course de samedi à Lausanne. Mais un processus fébrile complique ces jours-ci. Hier, il a donc fallu se reposer et laisser un jour blanc sans formation, comme expliqué par les réseaux sociaux.

"Journée de repos forcé à cause de la fièvre. Cela faisait un moment que je ne tombais pas malade. Je suppose que le froid après la course à Londres a quelque chose à faire ... Patience", écrit-il sur son profil Facebook.

Celui de Lausanne sera le seul rendez-vous avant la grande finale du Championnat du monde de triathlon, qui se tiendra à Beijing le prochain 10 en septembre. Gomez Noya aura quelques jours pour se remettre avant l'épreuve suisse, qui inclut les frères Jonathan et Alistair Brownlee, ainsi que le reste des grands rivaux du triathlète de Faenza pour le titre final.

En Suisse, le championnat du monde de triathlon de vitesse est organisé. Les mètres 750 nagent, les kilomètres 20 à vélo et les mètres 5.000, à peine la moitié des distances de la modalité olympique, comme d'habitude.

Source: lavozdegalicia.es

triatlonnoticias.com
Bouton haut de page
erreur: Vous ne pouvez pas faire cette action