Nouvelles du triathlon

María Pujol fera ses débuts au Marathon de Séville

La triathlète débutera lors de son premier marathon, le prochain 17 en février, et a pour objectif de sortir des heures de 3.

La 35ème édition du Marathon de Séville, aura sans aucun doute un look spécial pour María Pujol, athlète sévillane qui a hérité de l’essence d’un test tenu par sa mère dans la ville où elle est née, l’année de la première édition du marathon de la capitale andalouse, 1985.

Le triathlète sevillana, plusieurs fois champion d'Espagne de triathlon et de cross triathlon et vainqueur de plusieurs épreuves de haut niveau dans notre pays, a décidé de participer au marathon de Séville, où il fera ses débuts au loin.

Nous lui avons demandé comment elle avait décidé de participer à la distance, ses sentiments et sa préparation spécifique pour le test.

Comment avez-vous décidé de participer à cette distance?

"Après avoir discuté avec mon entraîneur Javier Sola, nous avons concentré la première partie de la saison sur le marathon. Je ne sais pas combien de temps je vais m'entraîner à ce rythme et je veux profiter de l'occasion pour faire l'expérience du km 42.".

En ce qui concerne votre préparation

"Je n’ai pas arrêté de faire du vélo et de la natation, mais la course à pied est l’essentiel. Je dois combiner les entraînements spécifiques du marathon, avec le travail et je fais simplement l'entraînement que j'ai marqué pour la course, avec des séances hebdomadaires 4 et un maximum de 85 km par semaine. “

Mon idée est de sortir des heures 3, mais je sais que c'est difficile

"Musicalement, je me sens bien et c’est un nouveau défi et une motivation pour continuer à vivre là-bas avec le désir de faire du sport au plus haut niveau que me permet chaque jour. De plus, je reviens à mes origines, depuis que je suis athlète aux années 10.

Mon idée est de sortir des heures 3, mais je sais que c'est difficile, car ils doivent donner les conditions idéales"

Sa mère, l'inspiration de Maria.

image001-10 María Pujol fera ses débuts au Triathlon Marathon de Séville

C'est principalement sa mère qui a motivé Maria Pujol à décider de prendre son élan et de tourner autour de la première partie de la saison, faisant ses débuts dans le lointain Philippi, après des années de 15 consacrées presque exclusivement au monde du triathlon.

Sa mère Charo Pérez C'était le Première femme à participer au marathon de Séville dans l'année 1985 et partage avec Maria la préparation du marathon qui l'accompagne avec le vélo.

Charo, mère célibataire avec enfants 3, il a été bon dans le sport toute sa vie, "L’entraînement pour le marathon que j’ai fait en allant courir à l’hôpital où j’ai travaillé"Maria nous dit. " Le sport l'a inculqué du petit au tout"

image002-3 María Pujol fera ses débuts au Triathlon Marathon de Séville

Et le reste de la saison?

"Après avoir récupéré du marathon, je reviendrai au demi-fond qui débutera dans la Copa del España à mi-chemin de Séville, puis je me concentrerai sur le championnat d'Espagne de demi-fond en octobre, bien que je participe à un autre test du calendrier.. "

Dans cette édition très spéciale du Marathon de Séville, qui marque le vingtième anniversaire de la victoire d'Abel Antón lors des Championnats du monde d'athlétisme 1999, María souhaite ressentir la chaleur du public et l'amour de sa terre lors des mètres 42.195. de la route.

Plus d'informations sur María Pujol sur son site internet http://mariapujol.com/

Mots clés
triatlonnoticias.com
Bouton haut de page
erreur: Vous ne pouvez pas faire cette action