Nouvelles du triathlon

Mario Mola quatrième dans les World Series de Hambourg

La victoire a été pour Jacob Birthwistle

Après la victoire de Non Standford chez les femmes, ce fut le tour de la compétition masculine aussi sur la distance de sprint.

Pour ce qui est des favoris dans la ligne de départ, Mario Mola, deuxième à Montréal où il retrouvait les sensations de la compétition, Fernando Alarza, leader mondial, Vicent Luis deuxième au classement, Javier Gómez Noya, Alex Yee, Jonathan Brownlee, Henry Schoeman ou le gagnant montréalais Jelle Geens, entre autres.

Antonio Serrat et Roberto Sánchez Mantecón seront présents pour le reste des Espagnols. fait ses débuts dans un WTS

Le test a commencé à 16: heures 30 avec le Mesureurs de natation 750 avec néoprène Richard Varga, l'un des plus rapides du circuit, a pris deux secondes d'avance sur Jonas Schomburg et Mark Devay. Vicent Luis était 11º à 10 secondes, Mola 23º à 17, Noya 31º à 20, Alarza 33º à 20 et Serrat 34º à 21 secondes.

Dans les premiers kilomètres du secteur cycliste, les deux groupes étaient unifiés, avec tous les favoris dans l’équipe de certaines unités 50. Même s'il ne pleuvait pas, l'asphalte était humide, il était donc conduite dangereuse dans un groupe aussi nombreux que dans l'épreuve féminine, où le leader mondial Katie Zaferes il est tombé perdre toutes les options de victoire.

Au second tour, un chute d'Alex Yee avec la sortie de la chaîne incluse, cela le laissait un peu derrière (27 secondes) et bien qu'il ait essayé d'entrer à nouveau dans le groupe, il ne pouvait pas et il s'éloignait du peloton, le laissant sans option.

Au troisième tour, ceux qui étaient devant dans le peloton ont subi une tomber, être impliqué Fernando Alarza , Roberto Sánchez Mantecón, Henry Schoeman o Jonathan Bronwlee entre autres, rester très tard, perdant plus d’une minute 1.

Mario Mola, Gomez Noya, Antonio Serrat, Vicent Luis et Kristian Blummenfelt, entre autres, ne sont pas impliqués et restent dans le groupe de tête.

Enfin, l’équipe principale est arrivée tendue vers le T2 avec Mola à la tête se préparant pour les kilomètres décisifs de course à pied du 5. Roberto Sánchez, Henri Schoeman et Alex Yee sont arrivés à 1: 35 et Fernando Alarza à 2: 29 sans aucune option pour la course.

Dans les premiers mètres de la course à pied, l'Allemand Jonas Schombur a attaqué, laissant devant lui pour tenter de faire la différence pour le reste des triathlètes. Cependant, de derrière, le groupe s’étendit lentement avec Jelle Geens dans la tête et l’atteignit en l’absence de kilomètres 4. À ce moment, le Belge a tenté de partir avec une forte accélération, bien qu'il n'ait pas réussi.

Au cours du premier tour, le groupe d’unités 9 très proches et Mola, Noya, Luis, Geens, Van Riel, Wilde, Birthwistle, Bergere et Nieschalg sont passés. À partir de ce moment, nous avons vu comment Mario avait pris les devants en essayant de briser le groupe, laissant derrière lui Noya et Nieschalg.

En l'absence de mètres 200, Vicent Luis a lancé une attaque en laissant Birthwistle se battre pour la victoire. En fin de carrière spectaculaire Jacob Birthwistle a obtenu la victoire suivie par Vicent Luis et Jelle geens troisième. Mario Mola il a été quatrième et Leo Bergere cinquième.

Javier Gómez Noya a été huitième et Antonio Serrat º 13 Fernando Alarza Il a été 45º et Roberto Sanchez Mantecón º 47

Le leader mondial Vicent Luis, Javier Gómez Noya, et Fernando Alarza, troisième

Avec sa deuxième victoire dans le WTS 2019, le Français Vicent Luis remonter à la première position du monde.

Javier Gómez Noya monte à la deuxième place avec des points 3.687 et Fernando Alarza (3.282) laisse tomber une position à la troisième. Mario Mola (2.971) continue à gravir les positions et est déjà cinquième.

qualification-hommes-wts-hamburg-2019 Mario Mola quatrième au triathlon de nouvelles des World Series de Hambourg

Les tests 2 restent, un en distance de sprint et un en olympique

Nous nous souvenons que le score est basé sur l’ajout des meilleures performances 5 du circuit et de la position prise lors de la grande finale de Lausanne (Suisse).

Après le test 6, tout est très ouvert et il reste encore deux compétitions à jouer, une en sprint distance Edmonton (Canada) et un autre en olympique avec la grande finale de Lausanne.

Mots clés
triatlonnoticias.com
Bouton haut de page
erreur: Vous ne pouvez pas faire cette action