La série virtuelle Santa 2

Gómez Noya: Son objectif aux Jeux Olympiques est "de remporter la victoire"

Le triathlète espagnol Javier Gómez Noya a assuré que son objectif aux Jeux olympiques de Londres est de "viser la victoire" car il se considère comme "favori" dans la lutte pour les médailles, bien qu'il avertisse qu'il y a "beaucoup de gens" avec des options pour pour y gagner, parmi eux les frères anglais Brownlee "pour courir à la maison" et "pour le niveau démontré" ces dernières années.

«Gagner le Championnat d'Europe à Pontevedra n'est pas une obsession mais j'en ai vraiment envie

"Je me considère comme l'un des favoris parce que je me considère comme ayant une chance de gagner une médaille, bien qu'il y ait beaucoup de gens avec des options pour gagner aux Jeux", a-t-il averti. "Les frères Brownlee (Alistair et Jonathan d'Angleterre) pour avoir couru à domicile et pour le niveau qu'ils ont montré ces dernières années sont les deux grands favoris", a-t-il ajouté.

Gomez Noya a indiqué qu'il ne sait pas comment il sera "exactement" lors de la première course de la saison, le 21 mars prochain en Australie, bien qu'il ait précisé que l'entraînement de pré-saison - d'abord à Fuerteventura, puis les trois dernières semaines à Punta Umbría ( Cadix) - «ils se sont bien passés». Il a également souligné que ses deux événements "les plus importants" de la saison auront lieu en juin (Championnat d'Europe) et en septembre (derniers événements de la Coupe du monde), il doit donc "aller pas à pas", bien qu'il admette qu'il "veut commencer la compétition".

"Gagner le Championnat d'Europe à Pontevedra n'est pas une obsession, mais je le veux vraiment", a-t-il déclaré. "Cette fois-ci à la maison, dans les zones où je m'entraîne habituellement, ce sera beaucoup plus spécial et c'est aussi un événement d'une journée au cours duquel nous pouvons obtenir suffisamment de données pour préparer les Jeux olympiques de Londres", a-t-il précisé.

D'autre part, il a fait l'éloge de la triathlète madrilène Ana Burgos, qui à quarante ans tentera de se qualifier pour les Jeux de 2012. Elle a souligné qu'il est "un exemple" depuis qu'il a commencé dans ce sport et qu'il a fait "de grandes choses à l'échelle nationale" "Tout en notant que son défi de jouer aux prochains Jeux Olympiques est de" retirer son chapeau ", objectif qu'il juge réalisable compte tenu de la" capacité de travail "et du" plus haut niveau "auquel, selon Noya, il est encore trouver la madrileña.

«Le problème avec les Jeux Olympiques, contrairement aux autres courses, c'est que vous avez peu d'opportunités dans votre vie d'athlète. Jusqu'à présent, j'en ai eu un et j'ai 27 ans. J'étais quatrième et ce n'était peut-être pas la position à laquelle je m'attendais mais cela ne s'est pas passé comme je m'y attendais ", a-t-il déploré. "Le triathlon est un sport très stratégique dans lequel le jour de la compétition, il faut être parfait pour bien performer", a-t-il prévenu.

Enfin, le Galicien a déclaré qu'il appréciait "beaucoup" les récompenses reçues pour ses excellents résultats en 2010, bien qu'il ait averti que ces récompenses étaient parfois "privées de formation" et "de calme". Malgré cet inconvénient, était reconnaissant qu'un "sport minoritaire soit valorisé" comme le triathlon.

source: www.marca.com

Publications connexes

Bouton haut de page
erreur: Vous ne pouvez pas faire cette action