Gómez Noya: Votre objectif aux Jeux Olympiques est de «viser la victoire»

Le triathlète espagnol Javier Gómez Noya a déclaré que son objectif aux Jeux olympiques de Londres est de "se battre pour la victoire", car il est considéré comme "le favori" dans la lutte pour les médailles, bien qu'il prévienne qu'il y a "beaucoup de gens" avec des options gagner là-bas, y compris les frères anglais Brownlee "pour courir à la maison" et "pour le niveau indiqué" ces dernières années.

«Gagner le championnat d'Europe à Pontevedra n'est pas une obsession, mais j'aime vraiment ça

"Je me considère comme l'un des favoris parce que je me vois avec des chances de remporter une médaille bien qu'il y ait beaucoup de gens avec des options pour gagner aux Jeux", a-t-il averti. "Les deux frères Brownlee (Alistair et Jonathan, anglais) pour avoir couru à domicile et pour le niveau qu'ils ont montré ces dernières années sont les deux grands favoris", a-t-il ajouté.

Gomez Noya a déclaré ne pas savoir comment il allait "être exactement" lors de la première course de la saison, en mars prochain, 21, en Australie. Cádiz) - "ils se sont bien portés" Il a également souligné que ses deux événements "les plus importants" de la saison arriveraient au mois de juin (Championnat d'Europe) et au mois de septembre (épreuves finales de la Coupe du Monde), il devait donc "aller pas à pas", bien qu'il reconnaisse qu'il «veut commencer à concourir».

"Gagner le championnat d'Europe à Pontevedra n'est pas une obsession, mais j'en ai vraiment envie", a-t-il déclaré. "A cette occasion, chez moi, dans les zones où je m'entraîne habituellement, ce sera beaucoup plus spécial et ce sera également un test d'une journée au cours de laquelle nous pourrons obtenir suffisamment de données pour nous préparer aux Jeux olympiques de Londres", a-t-il déclaré.

Par ailleurs, il a félicité la triathlète madrilène Ana Burgos qui, à quarante ans, tentera de se qualifier pour les Jeux 2012. Il a souligné qu'il est "un exemple" depuis qu'il a commencé dans ce sport et qu'il a accompli "de grandes choses à l'échelle nationale" tout en soulignant que son défi de jouer les prochains Jeux olympiques est "de se décoller", un objectif qu'il considère comme faisable en tenant compte de la "capacité de travail" et du "niveau le plus élevé" dans lequel, selon Noya, Madrid est toujours.

«Le problème avec les Jeux Olympiques, contrairement aux autres courses, est que vous avez peu d'opportunités dans votre vie d'athlète. J'en ai eu un jusqu'à présent et je suis âgé de 27. Je suis resté quatrième et ce n'était peut-être pas le travail auquel je m'attendais, mais il ne s'est pas déroulé comme prévu », a-t-il déploré. "Le triathlon est un sport très stratégique dans lequel le jour de la compétition, il faut être parfait pour bien performer", a-t-il averti.

Enfin, le Galicien a remercié "beaucoup" les récompenses obtenues pour ses excellents résultats en 2010, bien qu'il ait averti que ces récompenses "privent parfois de formation" et "restent calmes". Malgré ce désagrément, il était reconnaissant qu '"un sport minoritaire soit valorisé" comme le triathlon.

source: www.marca.com

triatlonnoticias.com
Bouton haut de page
erreur: Vous ne pouvez pas faire cette action