Rubén Ruzafa, sous-champion du Monde de Triathlon Cros

Le malagueño est sur le point d'obtenir son titre mondial dans la spécialité

A eu lieu aujourd'hui à Pontevedra, la Championnat du monde de Cros Triathlon, où Rubén Ruzafa, né à Malaga, a décroché son quatrième finaliste mondial. Rubén a remporté l'or de ce championnat à 5 reprises en plus des 3 titres obtenus dans la catégorie Xterra, ce qui fait de lui le détenteur de 8 championnats du monde.

Le test consistait en 1 km de natation. 30 km de vélo de montagne à compléter avec 7 km de course à pied.

Rubén Ruzafa J'ai commenté dans le conférence de presse précédente, qui n'est pas arrivé dans les meilleures conditions pour le test, en raison d'une blessure à la main et a atteint le but avec beaucoup de flatulences, tombant au sol dès qu'il a atteint la ligne d'arrivée.

Rubén Ruzafa, sous-champion du Monde de Triathlon Cros
Profil Championnat du Monde Triathlon Cros

Le test qui a commencé à 15h30 le premier à quitter l'eau était l'Espagnol Kevin Tarek avec 48 secondes d'avance sur Jens Roth et Alberto Castineira en troisième position. Camilo Puertas a terminé sixième à 56 secondes. Rubén Ruzafa est sorti de l'eau un peu en retard.

Dans le circuit cycliste dur et technique, Rubén a progressivement grimpé les positions pour se hisser en tête dans les premiers kilomètres.

En T2 est venu un quatuor formé par le Français Arthur Foressier, le Tchèque Lukas Kocar, l'Espagnol Rubén Ruzafa et l'Américain Josiah Middaugh, Kevin Tarek est entré dans le groupe de poursuite avec des options pour se battre pour la cinquième place.

Le segment de course à pied s'annonçait très rapide, car assez plat et très extensible sur asphalte.

Après la course au km 7, la victoire était pour Arthur Foressier avec un temps de 1: 48: 20 suivi de Rubén Ruzafa (1:48:54) à 32 secondes et Lukas Kocar (1: 49: 05) en troisième position.

Comme pour le reste de l'espagnol Kevin Tarek il a été huitièmeCamilo Puertas  33º et  Alberto Castineria º 37

Rubén Ruzafa, a commenté le but. " Dans l'eau très bien, je n'ai pas beaucoup perdu avec ma tête. J'ai pris la moto calmement, mais j'ai été en tête. J'ai essayé de mettre du temps dans la dernière descente mais ça ne pouvait pas être, et nous avons commencé la course à pied ensemble.

J'ai commencé un peu coincé dans la course. J'ai souffert comme un animal pour en finir avec des flatulences. »

Dans la catégorie élite féminine, la malchance est née avec Laura Gomez et l'a séparée de la lutte pour les médailles. La Catalane a chuté du vélo alors qu'elle était dans le groupe de tête de la course et, plus tard, elle a joué, une circonstance qui ne lui a pas permis de concourir dans des conditions optimales.

Cependant, il n'a pas jeté l'éponge et, malgré les bleus, il a franchi la ligne d'arrivée dans une quatorzième position méritoire.

La italiana Eleonora Peroncini, qui était sur le point de tomber au même moment que Gomez, a pris le titre mondial devant les Britanniques Jacqueline Slack y Nicole Walters.

Vous pouvez revivre la course dans la vidéo suivante

Publications connexes

Bouton haut de page