Susana Rodríguez Championne du Monde de paraduatlón honorée par l'Université de Santiago

Après avoir parcouru des kilomètres 5 à pied, 20 à vélo et d'autres 2,5 à pied, Susana Rodríguez Gacio, étudiante en deuxième année de médecine avec une déficience visuelle grave, a été proclamée championne du monde du paraduatón à Gijón. Il a concouru avec les athlètes 1.150 des pays 35. La concurrence de 1998 et c'est votre plus grand succès. Il appartient maintenant au club de triathlon Cidade de Lugo Fluvial et au club de natation de l'USC. Hier, un mois après ce succès, le doyen Juan Gestal l’a reçu à la Faculté; les vice-doyens Víctor Arce et José Carreira; et le secrétaire, Luis Lima.

Le sport lui a également posé problème, notamment en étant exclu des Jeux 2008 de Beijing "pour des raisons bureaucratiques", a-t-il expliqué. Maintenant, son sport préféré est le triathlon et il se démarque particulièrement en natation. Elle est convaincue qu'il s'agira d'une "discipline paralympique spectaculaire".

Cette jeune femme relève les défis du sport et aspire à se consacrer à la pratique de la médecine en endocrinologie et nutrition, en médecine familiale ou en rhumatologie, trois spécialités qui l’intéressent beaucoup plus que la chirurgie ou le laboratoire, a-t-elle déclaré.

Santiago, la "deuxième maison"

Pour y parvenir, il se concentre sur d'autres personnes ayant le même problème, comme l'une en Andalousie qui a terminé le Mir de l'endocrinologie et l'autre à Barcelone en cinquième année. La médecine "est une carrière qui a tout: recherche, assistance et proximité avec les gens", a-t-il expliqué aux hauts fonctionnaires de la Faculté.

Depuis son enfance, elle a manifesté un penchant pour la pharmacie, la médecine ou les soins infirmiers car, a-t-elle affirmé, "sans santé, le reste des choses ne sont pas là".

La médecine est "difficile" car "elle nécessite beaucoup de travail". Mais "l'université est une partie très importante de ma vie". Values ​​Santiago déjà comme sa "deuxième maison". Habituée aux triomphes sportifs, elle a qualifié la journée d'hier de "fierté", car Juan Gestal et son équipe ont consacré "une partie de leur temps à m'avoir reçu".

Gestal l'a décrit dans un livre, une histoire des stations thermales de Galice, de 1700 à 1936, et a souligné l'intérêt de ces établissements pour la santé et le développement: la Galice et le nord du Portugal possèdent une énorme richesse en eaux minérales et médicinales qui attrait touristique. Il a souligné la "fermeté, l'obstination et la persévérance" de Susana, ainsi que sa "ténacité" qui en font "un exemple pour ses camarades de classe", a-t-elle déclaré.

Source: lavozdegalicia.es

Vous pouvez aussi être intéressé

triatlonnoticias.com
Bouton haut de page
erreur: Vous ne pouvez pas faire cette action