La santé
Nouvelles du triathlon

Une triathlète sud-coréenne de 22 ans se suicide après avoir été maltraitée par ses entraîneurs

La jeune triathlète s'est suicidée la semaine dernière après avoir été maltraitée pendant longtemps par son entraîneur et un médecin d'équipe.

Il était médaille de bronze dans la catégorie juinr aux Championnats asiatiques de triathlon 2015 à Taipei, elle a été retrouvée morte dans le dortoir de son équipe à Busan.

Le jeune triathlète Choi Suk-hyeon, Le jeune homme de 22 ans a subi des passages à tabac, des sévices psychologiques et du harcèlement. Il avait déposé plusieurs plaintes concernant ces événements.

L'athlète avait regretté que de nombreux collègues aient refusé de témoigner sur ces épisodes.

Divers médias sud-coréens affirment que Choi Suk-hyeon rIl a fait des enregistrements des attaques physiques reçues.

Dans un document publié par la chaîne YTN, vous entendez votre entraîneur se mettre en colère parce qu'il avait pris du poids: «Il faut éviter de manger pendant trois jours. Serrez les dents ". Ensuite, vous entendez le son d'une gifle.

"Si tu t'énerve, demain je te donnerai une autre leçon«, Est alors entendu dans la voix du technicien. Un jour, ils l'ont forcée à acheter du pain d'une valeur de 166 $ et à le manger pour prendre du poids, selon son père.

Il a également transcendé le message que Choi a laissé à sa mère dans lequel il lui demande de «révèle le péchés»De leurs agresseurs. Dans le journal de Choi, vous pouvez lire des phrases comme «J'ai été attaqué d'une manière si violente ... que je pleure tous les jours. Je préfère mourir après avoir été frappé comme un chien«.

La Fédération coréenne de triathlon a publié une déclaration dans laquelle elle a assuré qu'elle prendrait des mesures contre les auteurs présumés des abus et a exprimé son «sincères condoléances" à la famille et aux amis de Choi.

Pour sa part, la Fédération internationale a également indiqué qu'elle avait contacté la Fédération et le Comité olympique sud-coréen pour recueillir toutes les informations disponibles sur cette affaire.

La plus grande agence de triathlon rappelle que le Groupe de la Fédération internationale contre les abus et le harcèlement a également contacté la Fédération sud-coréenne pour s'assurer que, pendant que l'enquête est en cours, tous les triathlètes sont protégés et en sécurité.

source Marque

Mots clés
Bouton haut de page
erreur: Vous ne pouvez pas faire cette action