Hommage à la maison de Ferro

Quelques athlètes 40 se rencontrent pour rejeter le test national qui devait être annulé

Autour de 40, les athlètes pitiusos se sont réunis hier au Paseo de Figueretes pour enterrer sportifs le Home de Ferro, test national de triathlon annulé pour des raisons économiques et le manque de permis. L'hommage était le même jour où le titre national aurait dû être disputé. La nostalgie des temps passés présidait à une date promue par les triathlètes David Pérez et José Luis Gambacorta.

La réunion comportait également un certain élément de revendication. Il n’ya ni cri de protestation ni pancarte de plainte, mais la simple présence d’un grand nombre de personnes, dont plusieurs membres de l’organisation du concours, constitue déjà un message de protestation: cette situation ne peut pas être répétée.

Parce que la maison de Ferro n'a pas été le seul test affecté par la bureaucratie. La semaine dernière, le Semimarató, promu par le Club Atletisme Pitiús, n'a pas pu être développé face au refus de Traffic de permettre aux athlètes de courir le long de la route de Sant Josep. Certains ont contesté l'interdiction et complété les kilomètres 21 initialement prévus.

Le match sportif d'hier était similaire. À 8 dans la matinée, une quinzaine de triathlètes ont été jetés dans une mer sauvage et ont complété des kilomètres de nage 1,5, observés par une police locale de Vila dans le sol ferme du Paseo de ses Figueretes.

Le nombre d'athlètes a augmenté à 25 dans le secteur de la bicyclette, qui a commencé à neuf heures. L'itinéraire était prévu: Figueretes, Can Cifre, détour d'Es Cubells et Cala d'Hort (aller-retour). Dans la dernière piste, dans celle de la course à pied, le groupe a grandi presque jusqu'à 40. Ils ont trotté autour de la promenade. Ils étaient les dernières étapes de la maison de Ferro.

Source: diariodeibiza.es
Vous pouvez aussi être intéressé

erreur: Vous ne pouvez pas faire cette action