Victoria de Francesc Sola à Londres

Francesc Sola nous a encore une fois donné une joie en remportant le week-end dernier au Championnat du monde de Dextro ITU qui a eu lieu dans la ville de Londres, dans la catégorie TRI1 paratriathlon.

Voici la chronique de notre champion:

"Nous avons répété la victoire dans les championnats du monde à Londres. Dimanche dernier, nous avons couru dans le célèbre Hyde Park de Londres, où étaient également célébrées la course d'élite des garçons et des filles des World Series, parmi lesquels les Espagnoles Raña, Gomez, Mola, Murua, Rodriguez et Damlaimcourt, les deux courses spectaculaires. où les Espagnols ont montré qu’ils sont toujours au pied du canyon.

Le jour de la course arrivé, nous sommes allés à la zone des athlètes où ils nous ont donné les chiffres et nous avons fini de tout mettre, la boisson sur le vélo, le gel Mulebar bien placé dans la fourche pour ne pas perdre une seconde en vérifiant les roues. HED et en laissant tout prêt pour la bataille.

Plus d’une heure avant de quitter la région pour nous rendre à la transition, mais nous avions encore beaucoup de temps et il a commencé à pleuvoir. J'ai mis le néoprène Zoot parce que je ne pouvais plus le prendre.

Nous sommes enfin entrés dans la transition et il pleut toujours. Quand nous avons tout préparé, nous avons commencé à nous réchauffer car, avec l'humidité, le vent et le froid étaient un peu compliqués. Il était à l'aise.

2.bp_.blogspot.com_-188UGmhVwQ4_TkLAstPTTWI_AAAAAAAAAZA_D8V4t88XZQQ_s320_DSC04920 Victoire de Francesc Sola à Londres


Ils donnent la sortie et j’imposais un fort rythme de natation, je me sentais très à l'aise, le néoprène Zoot Prophet est vraiment une merveille et cela m'a beaucoup aidé à nager très vite et super confortable, j'ai réalisé que je laissais derrière moi ceux de ma catégorie et plus de gens , en passant les premières bouées, j’ai réalisé que j’étais assez seul mais je ne savais pas s’il y avait beaucoup de monde devant quand, quand je suis sorti de l’eau, j’ai découvert que j’étais le deuxième du général et que je quittais la deuxième place de 1.05, j’ai rapidement sorti le néoprène, casque, Mulebar et course à pied, les premiers tours de vélo ont été rapides et ont pris un petit avantage, bien que les deux derniers aient été plus souples pour récupérer un peu et commencer à courir à l'aise avec une bonne différence.

Quand je suis monté dans le fauteuil de sport, je me suis rendu compte que la pluie ne tirait pas les cerceaux, je suis devenu très nerveux et j'ai essayé de rester calme et de terminer la course, de ne pas abandonner et je ne voulais pas penser que quelqu'un était devant moi et c'était fini, jetant un coup d'œil. En arrière pour m'assurer que j'allais bien, j'ai d'abord atteint la ligne d'arrivée avec un chrono 1: 14: 09h dans une course qui n'a pas été facile en raison de la pluie et des nerfs qui avaient passé depuis des semaines car je ne savais pas si j'allais courir. "

Vous pouvez aussi être intéressé

triatlonnoticias.com
Bouton haut de page
erreur: Vous ne pouvez pas faire cette action