Non catégorisé

Transitions de train en triathlon

Le triathlon est un sport composé de trois disciplines très différentes, natation, cyclisme et course à pied. Nous devons garder à l'esprit qu'il existe un lien entre les différentes sections d'un triathlon, les soi-disant transitions, c'est-à-dire l'étape précédente avant le départ du secteur cycliste ou de la course à pied.

Souvent, les triathlètes ne donnent pas l'importance des transitions qu'ils ont fait, vous pourriez penser qu'il est un moment de repos qui sont équipés pour la prochaine étape de la course, mais la vérité est que sont souvent le facteur déterminant pour résultat d'un test, car à ce stade peut être décisif au moment du résultat dans le but qui dépend souvent de la différence de quelques secondes.

L'objectif est de parvenir à "Automatisation" des mouvements dans chacune des transitions qui permettront une exécution correcte et donc une efficacité dans les transitions.

Il existe deux types de transition différents pour le duathlon et le triathlon, le T1 (1 Transition) et le T2 (2 Transition). La zone dans laquelle ils courent est appelée zone de transition ou "box" en anglais, qui est le lieu réservé aux triathlètes où ils laisseront le matériel nécessaire pour mener à bien la compétition: vélo, chaussures, etc.

Voici une séquence qui doit être automatisée pour une exécution correcte du T1 en triathlon

ÉTAPES À EFFECTUER POUR UNE TRANSITION T1 CORRECT

Retirez les lunettes sans les retirer de la tête (en cours d'exécution)

Déboucher le néoprène (lorsque son utilisation est autorisée) à l'arrière (en marche)

Enlever le haut du néoprène: bras et tronc (en marche)

Retirez les lunettes et le chapeau, en les laissant dans le tiroir correspondant dans la zone de transition

Retirer la partie inférieure du néoprène et le laisser dans le tiroir correspondant dans la zone de transition

Mettre et fixer le casque (dans la zone de transition)

Ramasser le vélo (dans la zone de transition)

Courir avec le vélo en le tenant par le haut de la selle ou du guidon (en marche)

Sautez sur le vélo après la ligne de conduite (en cours d'exécution) Placez les pieds à l'intérieur des chaussures et fixez-les (sur le dessus du vélo et en pédalant)

Démarrer le segment cycliste avec le bon développement (léger).

Une fois placé dans un groupe, c'est le moment où les chaussures sont placées et attachées.

Dans le processus du T2, les actions suivantes sont effectuées:

ÉTAPES À EFFECTUER AU T2

Arriver correctement placé dans le groupe de vélo

Libérez les chaussures lors du dernier tronçon du vélo (course à pied et sur le vélo).

Retirez les pieds des chaussures (en cours d'exécution et sur le dessus du vélo).

Passez la jambe derrière avant de descendre (en courant et sur le vélo).

Démonter juste avant la ligne de démontage, dans la course.

Courir à la boîte, ou mettre à accrocher le vélo, avec le vélo l'attraper par le haut de la selle (en cours d'exécution).

Placez le vélo à l'endroit prévu à cet effet (dans la boîte).

Enlever le casque et le laisser dans le tiroir (dans la boîte).

Mettez des chaussures et des accessoires: chapeau, lunettes, etc.

Les étapes décrites ci-dessus doivent être effectuées de manière systématique, et pour ce faire, nous devons intégrer les transitions dans nos séances d'entraînement.

Plusieurs études ont été menées au cours des années dans la pratique des transitions et les meilleures façons de les former ont été étudiées.

Dans l’année 2005, dans l’étude Peeling et al. (Peeling, Bishop et Landers), il a été déterminé que si une nage était faite à 80-85% du temps d’un test de natation (750m, tel que nager un triathlon) sprint) la vitesse du cyclisme était plus grande que si le 98-102 nageait% du temps du même test de natation En outre, le temps total du triathlon était plus rapide à 80% qu'à 100% de la vitesse de nage du test. Il a été constaté que la natation à une intensité inférieure à celle d'un effort isolé similaire au temps du test avait des améliorations significatives sur le cyclisme et la performance globale du triathlon.

triconsejos_train-transitions-triathlon Entraîner les transitions en triathlon Non classé

Dans l’étude de T2 (O. Hue, Valluet, Blonc et Hertogh, 2002), elle a étudié les effets de l’entraînement du passage du cyclisme à la course à pied, à travers une succession de transitions courtes du cyclisme à la course. Dans les performances du cyclisme et de la course de triathlon, il a été constaté que, après avoir effectué un entraînement avec des transitions courtes et un autre entraînement normal dans plusieurs triathlètes de compétition pendant six semaines, aucune amélioration supplémentaire des performances du cyclisme ou des performances n’a été induite. Courir sur de courtes transitions par rapport à un entraînement normal. Cependant, cela a entraîné une amélioration significative de la transition du cyclisme à la course à pied.

Cela indique que l'entraînement de courtes transitions du cyclisme à la course à pied peut aider le triathlète à développer de plus grandes aptitudes et adaptations physiologiques pendant cette période critique du test de triathlon.

Certaines des façons de former des transitions peuvent être les suivantes:

Ces entraînements peuvent varier en fonction de l'intensité à laquelle ils sont effectués, dans cet exemple ont été choisis des entraînements de transition au seuil anaérobie,

Pour entraîner le T1:

1 x (natation: 5x400m + cyclisme: 1 × 15 ')

2 x (natation: 1200 + cyclisme: 15 ')

1 x (natation: 2 × 600 + cyclisme: 2 × 20)

Pour entraîner le T2

1 x (cyclisme: 4x10kms + course à pied: 4kms)

2 x (cyclisme: 20kms + course à pied: 3kms)

2 x (vélo 20 + 15 'flat race) / pédalier souple 5' Rec.

Plus d'informations: www.entrenaonline.es

Photo: Garmin

Mots clés
triatlonnoticias.com
Bouton haut de page
erreur: Vous ne pouvez pas faire cette action