ASTROMAD gagne le futur

Le succès de la participation et le niveau démontré par les vainqueurs promettent un grand succès au test de Madrid

Un environnement naturel de beauté qui ne peut être surmonté, une proposition compétitive innovante et une réponse communautaire triathlon enviable. Ce sont les trois piliers sur lesquels le succès de la deuxième édition du Astromad, tenue le matin du samedi 10 Septembre dans la ville de Robledo de Chavela, Madrid. Un quart de mille amoureux du triple sport était divisé en deux modalités proposées par l'organisation; moitié (Natation 1.900m, le vélo et la course 90km 21km), sprint (750m / 20km / 5km) -La première fois à Madrid qui a été joué test en ligne ces Caractéristiques- et des relais (même distance que le moitié mais en répartissant l'effort en équipes de trois composantes, chacune responsable d'un secteur).

La baignade a été réalisée dans le réservoir de Picadas, une zone de montagne qui est devenue un simple apéritif avant ce qui allait arriver. Et il est que 90km sur le test long vélo est plaqué en hommage à vélo, en passant par les mêmes routes qui ont souffert le plus grand de ce sport, car beaucoup d'entre eux ont été utilisé à plusieurs reprises par le Tour en Espagne et sont habitués dans les formations des professionnels de Madrid et de Madrid.

Tacks qui gardent la sueur de Carlos Sastre, les tractions de Chava Jiménez, l'agonie de Mancebo ou les tactiques exquises de Pablo Lastras. Une succession de pentes abruptes, habiles abaissées et plates ... non, ce n'était pas là. Le dernier tronçon, 21 km piéton dans la vallée de Robledo, a mis la cerise sur une matinée qui a sans doute jeté les bases d'une nouvelle façon de concevoir un sport à la hausse comme peu. Cette nomination, parmi les plus difficiles au monde, sera bientôt consolidée comme l'une des étapes incontournables du calendrier national et international.

Dans le domaine purement compétitif, le vainqueur absolu du test DEMI Jose Manuel Ortega de Ceuta était le club de triathlon de Ceuta, terminant le parcours exigeant de 5: 08: 32, suivi peu après six minutes par le coureur basque Aritz Kortabarria de Hirubi-K Sopelana, avec un chrono de 5: 14: 26 et à la troisième place David Montañez, catalan du Triatlo du CN Prat, 5: 18: 38.

Dans la catégorie féminine, Eva Valero de Lagunak-Saltoki Trikideak a joué main dans la main avec Ana Garcia, remportant la première victoire avec un temps de 6: 14: 09. L'ensemble a été complété par un total de coureurs 95 qui ont réussi à franchir l'arrivée du II ASTROMAD

Dans la catégorie SPRINT Le mâle Jose Manuel Gonzalez a arrêté le chronomètre à 1: 11: 06 suivi de Yerai Toquero de Triathlon Claveria, 1: 13: 03 et Carlos Blazquez de Marlins Triathlon Madrid à quelques secondes 28, 1: 14: 31. Parmi les femmes, Sara Bonilla de Claveria Triathlon a gagné avec un temps de 1: 19: 30 devant Sonia López de ZEST, 1: 22: 04 et Eva Pedrera 1: 36: 13.

Vous pouvez trouver les classifications complètes dans:

http://www.astromad.com

triatlonnoticias.com
Bouton haut de page
erreur: Vous ne pouvez pas faire cette action