Nouvelles du triathlon

Dani Pérez et Alba Reguillo remportent le défi Doñana 2019

Dani Pérez, de Malaga, et Alba Reguillo, de La Mancha, remportent la victoire au cours de laquelle des triathlètes 337 des deux sexes ont complété le test par une journée nuageuse et légèrement venteuse.

Aujourd'hui, la dixième édition du Doñana Challenge, où le malagueño Dani Pérez Il a gagné le test,

Le test qui a commencé chez 10: 30 avec sortie neutralisée a parcouru 100 kilomètres à vélo, des mètres 1.000 ont nagé dans la rivière Guadalquivir et ont complété les kilomètres 30 de course à pied le long de la plage vierge de Doñana.

Chez les hommes, la victoire a été pour Malaga Dani Pérez avec un temps de 4: 42: 02 suivi de Salvador Gil (4: 43: 03) et pour Amaury Dehez (4: 44: 58) occupant la troisième position finale. Emilio Martín, vainqueur des dernières éditions 3 a été sixième

Dans la catégorie des femmes Alba Reguillo Il a remporté le test avec un temps de 5: 10: 48. Liliana Ferreira (5: 15: 48) était deuxième, suivi de Mariola García (5: 26: 09) occupant la troisième position finale.

Alba a obtenu sa deuxième victoire dans l’essai après celle obtenue en 2017.

Photos Doñana 2019 Challenge

Chronique de carrière

Un total de triathlètes 370 a pris la sortie qui, après le tronçon neutralisé par Sanlúcar de Barrameda, a rapidement ouvert les hostilités sur la moto en escaladant le chiclanero Pablo Sánchez Moreno, avec Ezequiel Hernández et son partenaire de AD Sevilla José Illanes, et Alfonso Puerta to Trebujena. , du triathlon de Grenade.

Un groupe très compact de triathlètes 260 formait une grande équipe pouvant aller jusqu'à km. Course 30 près de Jerez.

Après une autre tentative d'évasion menée par Emilio Martín, Juan Francisco Fernández et Ricardo Sanjuán, un premier groupe de cyclistes 200 a été constitué, comprenant Alba Reguillo et l'asturienne Laura Álvarez, avec un deuxième groupe de coureurs 80 participant à 1 ″ 19, et un troisième groupe de 25 à 2 ″ 30.

Au km 40 il y avait une attaque par Sevillian Basilio Polvillo bientôt neutralisé et dans le km. 47 l’évasion du Portugais Pedro Nunes, qui le ramènerait seul à Sanlúcar. À mi-chemin de T1, la première femme était Sonia Ortiz, suivie de Laura Álvarez.

Après avoir traversé El Puerto de Santa María, Rota et Chipiona, le serpent multicolore s’allongeait et le Portugais Nunes a finalement renforcé son leadership. Le premier est arrivé au changement de segment avec seulement un peu plus de 4 devant la tête du peloton. la distribution des favoris groupés.

Parmi les femmes, Laura Álvarez est entrée avec près de cinq minutes d’avance sur Alba Reguillo - qui avait un problème avec la selle de sa selle - et a dû regretter le retrait de Sonia Ortiz impliqué dans une chute d’environ 20. but et vélo avec des dommages graves qui l'ont empêché de continuer.

Après un secteur de la natation dans lequel de nombreux participants ont été entraînés par le courant jusqu'à la mer, ils ont dû récupérer le détournement d’environ deux cents mètres, longeant la rive en amont vers la porte d’entrée de la transition.

Le Sévérien Samer Ali Saad a d'abord quitté l'eau, suivi de Juan Luis Moreno, de José Javier Elena, de Basilio Polvillo et de Cristopher Walker. Huelva Emilio Martín a quitté le segment de la natation en position 77. Chez les femmes, Alba Reguillo de La Mancha était la meilleure après avoir traversé la rivière, suivie de la portugaise Liliana Ferreira et de Laura Álvarez de Gijón.

Une légère pluie a accompagné les coureurs pendant un certain temps dans la troisième section, dans laquelle Samer Ali Saad a renforcé son avantage dans les premiers kilomètres jusqu'au milieu de T3. Samer Ali Saad a maintenu ses divergences sur les Français basés à Barcelone, Amaury Dehez et Dani Pérez, et un peu plus derrière Lino Barruncho - vainqueur du test à 2013 - et Ezequiel Hernández cinquième. Les meilleures femmes du km. 15 étaient Alba Reguillo, Liliana Ferreira, Mariola García et Malaga Álvarez.

Mais à la deuxième étape de la course, Dani Pérez de Malaga a réussi à prendre la tête et Salvador Gil Gil, avec Amaury Dehez troisième à la deuxième place.

Ce triplé de tête a tenu les positions jusqu'à la ligne d'arrivée. Dani Pérez a terminé avec 4: 42: 03, Gil avec 4: 43: 55 et Dehez avec 4: 44: 58. Quatrième était Ezequiel Hernández (4: 46: 16), cinquième du Portugais Lino Barruncho (4: 47: 21) et sixième Emilio Martín (4: 50: 33), tandis que Samer Ali Saad était relégué au-dessus de la : 4), après Modesto Álvarez, originaire de Grenade (52: 18: 4).

Chez les femmes, la gagnante était Alba Reguillo (5: 10: 48). Liliana Ferreira (5: 15: 23) et Mariola García (5: 26: 09) complètent le podium. Quatrième était Laura Álvarez (5: 29: 59), avec Bonares Cristobalina Martín de Huelva (6: 01: 26) classée cinquième et le Sanluqueña Immaculate Daza (6: 07: 26) sixième.

La dixième édition du Challenge Doñana a encore une fois attiré un large public après le concours. C’est un test qui attire de nombreux parents de triathlètes et crée une atmosphère et des couleurs particulières autour des différentes transitions, comme à la ligne d’arrivée sur la plage de Malandar.

Le défi Doñana 2019 a été organisé par le ministère de l’éducation et des sports de la Junta de Andalucía, par l’intermédiaire de la Société publique de gestion du tourisme et des sports de l’Andalousie, avec le soutien technique de la Fédération andalouse de triathlon collaboration des municipalités de Sanlúcar de Barrameda, Trebujena, Jerez, Puerto de Santa María, Rota et Chipiona et de l’aire naturelle de Doñana et parrainage de sociétés telles que Vodafone, Infisport, Coca Cola, Cruzcampo Radler, Acquajet et GM Technology, ainsi que Collaboration de la Croix-Rouge et de la Garde civile.

Mots clés
triatlonnoticias.com
Bouton haut de page
erreur: Vous ne pouvez pas faire cette action