Lutte contre le dopage en triathlon

Hier, les représentants se sont réunis au Conseil supérieur des sports, Albert Soler, directeur du Conseil supérieur du sport, Javier Martín, directeur de l'Agence nationale antidopage, Jose Hidalgo, président de la Fédération espagnole de triathlon et plusieurs représentants de différentes fédérations. .

L'objectif de la réunion était de définir les axes de travail et d'établir les protocoles et la stratégie à suivre dans la lutte contre le dopage.

Parmi les points à discuter, il a été confirmé que les athlètes sanctionnés dans d'autres sports ne peuvent pas participer à des courses, ni fédérés ni même populaires avec une licence d’un jour, quelle que soit la discipline dans laquelle ils ont été sanctionnés. En outre, un protocole de travail a été établi pour intensifier les contrôles antidopage à l'intérieur et à l'extérieur de la compétition.

Par la suite, il y a eu une deuxième réunion au cours de laquelle Ángel Luis López de la Fuente, directeur général adjoint de la haute compétition du Conseil supérieur des sports, Amancio del Castillo, secrétaire technique des compétitions du FETRI, en vue de solution à l’interprétation de la législation en vigueur sur la circulation relative à l’autorisation d’événements sportifs de notre sport, qui diffère par certains concepts des tests cyclistes pour lesquels la loi est élaborée.

triatlonnoticias.com
Bouton haut de page
erreur: Vous ne pouvez pas faire cette action