Inverse

Pérou Alfaro sera à l'ICAN Mallorca 2011

Le triathlète basque Peru Alfaro sera l'une des stars de la deuxième édition de l'ICAN Mallorca 2011, qui se tiendra le 17 septembre sur l'île susmentionnée. Le jeune athlète pratique le triathlon depuis six ans, bien que seulement un an et demi en tant que professionnel, mais déjà la saison dernière, il a participé aux Championnats d'Europe et du Monde de longue distance.

Il a également été champion d'Espagne de longue distance en 2010, bien qu'en 2011, il n'ait pas pu assister à son premier défi majeur de la saison, ICAN Marbella, pour lequel il reconnaît qu'il a une épine en lui. "Je ne pouvais pas être à Majorque l'année dernière et un problème m'a également exclu de l'événement de Marbella en avril dernier, donc je veux vraiment participer à l'ICAN et vérifier toutes les bonnes références que j'ai de ce test sur place "

Et c'est que le Pérou sait déjà ce qui différencie les tests de l'ICAN, bien que, curieusement, il n'ait pas encore pu être un témoin direct. "Toutes les personnes à qui j'ai parlé me ​​disent que ce qui différencie ce test des autres, c'est le traitement personnalisé que reçoit le triathlète. De plus, le fait d'avoir des circuits complètement fermés, comme ils l'ont fait avec l'autoroute de Marbella, est un luxe dans notre pays ».

L'athlète basque a participé cette année au Half Maresme, où il a terminé en septième position, et au Zarathz Triathlon, où il a terminé en quatrième place. Cependant, ses principaux objectifs pour la saison sont le Championnat d'Espagne des distances médiatiques, qui aura lieu le 23 juillet à Vitoria, et le Championnat d'Europe des distances médiatiques, qui aura lieu en août en Finlande.

Pour toutes ces raisons, il espère arriver à l'événement des Baléares dans un bon moment de forme, on se souvient qu'un test aussi dur nécessite «beaucoup de dévouement et de sacrifices. Si vous n'aimez pas vraiment ce sport, il vous est impossible de le pratiquer. »

Pérou Alfaro, qui a le soutien de la société de combinaison de plongée TRI11, avoue que le secteur de la natation est "celui dans lequel je suis le meilleur, depuis que je suis nageur depuis que je suis petit". Cependant, la course à pied est son «sujet en suspens, même si petit à petit je correspond à mon niveau dans les trois disciplines».

Le Pérou sait que le triathlon est l'un des sports les plus difficiles qui existe aujourd'hui, mais où "des amitiés avec d'autres triathlètes sont très nécessaires". Pour cette raison, il n'hésite pas à inciter tous les fans à venir à Palma de Majorque le 17 septembre pour assister à une compétition qui «est un pur spectacle. C'est un sport relativement nouveau qui compte chaque jour plus de followers. Le voir en direct, c'est faire partie d'une fête sportive. C'est quelque chose de différent et, après avoir vu le premier, vous avez hâte d'en voir un autre ».

Source: ICAN Triathlon Press

Publications connexes

Bouton haut de page
erreur: Vous ne pouvez pas faire cette action