Zycle

Entretien avec Victor del Corral, une formation de pur-sang à Madrid

Ce week-end, à l'occasion de la célébration du gala annuel de triathlon espagnol, nous avons pu compter sur la présence de Victor del Corral à Madrid, un triathlète d'élite qui, au cours de l'année 2011, a été infatigable à récolter le succès partout où il allait.

Parmi les autres titres obtenus au cours de l'année écoulée, soulignant ses premières places sur le podium du Championnat d'Europe de Cros Triathlon, XTerra France et Alpe d'Huez LD Triathlon, ainsi que ses deuxièmes places aux Championnats d'Europe et du Monde de Duathlon, cette célébré en septembre dernier à Gijón. Avec la discrétion qui l'accompagne partout où il va et son sourire éternel, nous avons pu partager quelques minutes avec lui lors de son entraînement de course à la Casa de Campo à Madrid

Victor, comment ça va? Comment cette année est-elle présentée et quels sont les objectifs pour 2012?

Je me sens bien, avec force. Cette année, mon entraîneur est Santi Pellejero, lorsque nous avons fait la planification, nous avons modifié une partie de mes objectifs par rapport à l'année précédente. À long terme, je voudrais me concentrer sur la longue distance. Aujourd'hui, je sens que les entraînements portent leurs fruits, mais nous devrons attendre la compétition.

C'est vrai que parfois il est difficile de faire un planning de compétition, parce que j'aime la compétition et j'en veux toujours plus, mais il faut être objectif et définir un calendrier. En me concentrant un peu plus que les autres années sur la longue distance cette année, je commencerai la saison en France en compétition avec l'équipe du Marville Triathlon Club à GP Duathlon France, à la fin du mois de mars.

Au cours du mois d'avril, je participerai à la Demi-défi Fuerteventura pour arriver à mai que Lanzarote, où je réside actuellement, et accueillera une année de plus son déjà mythique "IronMan de Lanzarote", Un autre mythique m'amènera à Zarautz au mois de juin. Alors Demi Altriman, Championnat d'Europe de Cros Triathlon, Alpe D'Huez, Embrunman, Coupe du monde de Nancy Duathlon, Xterra WC Maui… Et bien, peut-être le Championnat d'Espagne de Triathlon Cros et un événement qui reste à définir.

Entretien avec Victor del Corral, une formation de pur-sang à Madrid

Comment sont les sessions de formation sur l'île de Lanzarote, où vous vivez actuellement au sein du complexe? Plage de Sands?

La vie à Lanzarote est très calme, cela est pratique pour pouvoir se concentrer sur les objectifs fixés et terminer les séances d'entraînement. Au sein du complexe, il y a beaucoup d'athlètes, cela aide lors du partage d'expériences et de différentes sessions, en particulier en cyclisme. De plus, cette île répond aux exigences d'entraînement pré-saison, de beau temps, de routes pour les longues pistes cyclables et de sensibilisation au sport.

Et comment t'entraînes-tu avec le vent?

En général, il est facile à transporter, vous vous y habituez, vous savez que parfois vous l'aurez en faveur, et d'autres contre, il s'agit donc de désespérer quand vous l'avez contre et d'en profiter quand vous l'avez en faveur. Une question importante est de savoir comment mesurer les résultats de l'entraînement avec cette variable, car c'est en fonction des conditions de vent qu'il faut adapter les rythmes et les intensités, car ceux-ci ne sont normalement pas prévus pour ces conditions.

Depuis quelques mois, vous maintenez un régime ovo-laitier-végétarien, pensez-vous que le régime influence la formation et les résultats?

Oui, j'ai commencé il y a environ six mois. À la fin de la saison 2011, je lisais ce régime et je me suis dit: pourquoi ne pas l'essayer? Quelques jours plus tard, j'en ai parlé à ma nutritionniste, Sandra Sardina, et après l'avoir évaluée, nous avons décidé de commencer avec. Mes sensations sont bonnes, au niveau de la digestion je me sens mieux, j'ai aussi perdu un peu de poids, probablement pas en mangeant de la viande je mange un peu moins de gras. À l'entraînement, mes résultats sont conformes aux attentes, mes analyses sont bonnes à ce jour et je me sens fort, donc je suis heureux de cette décision.

Lors des compétitions internationales, tu as toujours l'air très calme, comment tu fais? Avez-vous une astuce?

J'aime le triathlon et j'aime les sports et la compétition.
Bien sûr, chaque fois que vous sortez, vous sortez pour gagner, mais je pense toujours que l'important n'est pas d'atteindre la première place mais de tout faire pour atteindre le maximum de vous, si je suis satisfait de ma performance je suis content du résultat, quelle que soit la position.

Je pense qu'il est très important avant tout de savoir profiter de la compétition, et d'être clair qu'étant nerveux, ou sous une pression très élevée, nous performerons moins

Après cette interview, lundi matin, Victor del Corral s'est rendu au Centre de haute performance de Madrid, en RCA, pour effectuer différents tests: électrocardiogramme, écho cardiogramme, anthropométrie, dynamique plantaire, système locomoteur et test d'effort sur un tapis roulant "La vérité est que je pense que tout s'est bien passé, les sensations ont été bonnes dans le stress test, mais pendant quelques jours pour me donner les résultats, je ne le saurai pas avec certitude! "

Nous ne pouvons que souhaiter bonne chance à Victor dans ses exploits et qu'il continue comme avant, récoltant des succès et profitant du Triathlon.

Publications connexes

Bouton haut de page
erreur: Vous ne pouvez pas faire cette action