Un cycliste peut-il recevoir une amende s'il n'a pas d'éclairage sur son vélo?

Aujourd'hui, de nombreux cyclistes ont choisi de porter des feux clignotants

L'utilisation de l'éclairage est importante pour tous les véhicules, mais plus particulièrement pour les vélos, où le cycliste est considéré comme un usager vulnérable de la route.

Aujourd'hui, de nombreux cyclistes ont choisi de porter lumières clignotantes, qui leur permettent d'être vus à de grandes distances, ce qui augmente leur sécurité.

Les lumières sont-elles obligatoires la nuit?

Oui, entre le coucher et le lever du soleil ou dans des zones telles que les tunnels, les ponts, où l'utilisation des lumières est indiquée

Quel genre de lumières dois-je apporter?

Vous devez transporter deux appareils, éclairage avant et arrière:

  • Lumière blanche avant.
  • Feu rouge arrière.

Sont-ils obligatoires pendant la journée?

Non, mais ils sont fortement recommandés pour des raisons de sécurité, car ils permettent de voir le cycliste de bien plus loin.

Si vous conduisez sur une route interurbaine, vous devrez porter un gilet réfléchissant

La DGT indique que lorsque l'utilisation de l'éclairage est obligatoire, les cyclistes porteront un vêtement réfléchissant s'ils circulent sur des routes interurbaines, afin que les conducteurs et autres usagers puissent les distinguer à une distance de 150 mètres.

Y a-t-il des pénalités si je ne les porte pas?

Oui, conduire sans les feux correspondants implique une amende de 80 euros et si vous le faites également sans le gilet réfléchissant correspondant, vous pouvez avoir une pénalité de 200 euros

Plus important encore, votre bon sens

N'oubliez pas que le plus important est le bon sens, imaginez toujours que vous êtes le conducteur d'un véhicule et imaginez comment vous aimeriez qu'un cycliste soit vu sur la route, la nuit, avec une mauvaise visibilité ou dans des endroits sombres.

Que dit la DGT?

À l'article 98.1 du Règlement général de la circulation, approuvé par le décret royal 1428/2003, du 21 novembre, réglemente les cas d'utilisation obligatoire de ce type d'éclairage:

«Tous les véhicules qui circulent entre le coucher et le lever du soleil ou à tout moment de la journée dans les tunnels, passages souterrains et tronçons de voie affectés par le signal« tunnel »(S-5) doivent avoir l'éclairage correspondant avec laquelle il est déterminé dans cette section ».

La section 3 de cet article réglemente d'autres aspects de la visibilité des cyclistes, tels que les éléments réfléchissants nécessaires, et l'article 99.1, plus précisément, établit le caractère obligatoire des feux de position dans les cas décrits.

Lumières sur les vélos.

Le règlement général sur les véhicules établit ce qui suit:

  1. Dans le Article 22.4 Il est indiqué que les vélos, pour circuler la nuit, sur des tronçons de routes marqués du signe «tunnel» ou lorsque des conditions météorologiques ou environnementales réduisent considérablement la visibilité, doivent être équipés des dispositifs suivants: feu de position avant et arrière, réflecteur arrière, et peut avoir des rétroréflecteurs sur les rayons des roues et sur les pédales
  2. La réglementation applicable aux cycles -articles 22 à 24- n'établit pas expressément, pour ces types de véhicules, l'obligation que les feux soient de type fixe, comme le prévoit l'article 15.2 pour les véhicules automobiles (1).

De son côté, le décret royal 339/2014, du 9 mai, qui fixe les conditions de commercialisation et de mise en service des vélos et autres cycles et de leurs pièces et pièces, établit dans son annexe V la gamme intensité lumineuse des phares de vélo:

Intensité lumineuse (candela):

  • Attaquants: 4-60 *
  • Arrière: 4-12 *

* dans le sens de l'axe

Plus d'informations: http://www.dgt.es/

Publications connexes

Bouton haut de page