Test de Cooper, en quoi consiste-t-il

Il est fort probable que vous ayez entendu parler du fameux Cooper Test à de nombreuses reprises, ou même que vous vous souvenez encore de lui des cours d'éducation physique lorsqu'il était temps d'évaluer la condition physique.

Aujourd'hui on vous en dit un peu plus sur ce test afin que vous puissiez l'appliquer à l'évaluation de vos performances.

Où il est né et en quoi consiste-t-il

Le test de Cooper a une origine militaire, car c'est le colonel Kenneth H. Cooper qui l'a conçu comme un moyen d'évaluer les performances aérobiques de ses soldats en 1968.

La simplicité de son exécution, le matériel rare nécessaire au développement et la possibilité de le faire de manière massive (plusieurs athlètes en même temps), sont les atouts qui définissent ce test.

Il suffit d'un terrain plat et d'un chronomètre, puisque le Cooper Test consiste à parcourir la plus grande distance possible sur terrain plat en 12 minutes.

Tableau d'essai de Cooper

Kenneth H. Cooper a conçu une série d'échelles ou de tableaux de résultats qui indiquent le niveau de condition physique de l'individu.

Ces tableaux ont été adaptés en fonction de l'âge et du sexe, ce qui a conduit à une extension rapide de l'utilisation du test dans différents domaines (enseignement, formation, militaire, concours, etc.). Ici, nous vous montrons :

 Hommes

âge Moins de 30 ans En 30 aux années 39 En 40 aux années 49 50 année ou plus
Très méchante Moins de 1.600 mètres Moins de 1.500 mètres Moins de 1.400 mètres Moins de 1.300 mètres
Mala De 1.600 2.199 à XNUMX XNUMX mètres De 1.500 1.899 à XNUMX XNUMX mètres De 1.400 1.699 à XNUMX XNUMX mètres De 1.300 1.599 à XNUMX XNUMX mètres
régulier De 2.200 2.399 à XNUMX XNUMX mètres De 1.900 2.299 à XNUMX XNUMX mètres De 1.700 2.099 à XNUMX XNUMX mètres De 1.600 1.999 à XNUMX XNUMX mètres
Bon De 2.400 2.800 à XNUMX XNUMX mètres De 2.300 2.700 à XNUMX XNUMX mètres De 2.100 2.500 à XNUMX XNUMX mètres De 2.000 2.400 à XNUMX XNUMX mètres
Très bon Plus de 2.800 XNUMX mètres Plus de 2.700 XNUMX mètres Plus de 2.500 XNUMX mètres Plus de 2.400 XNUMX mètres

Mujeres

âge Moins de 30 ans En 30 aux années 39 En 40 aux années 49 50 année ou plus
Très méchante Moins de 1.500 mètres Moins de 1.400 mètres Moins de 1.200 mètres Moins de 1.100 mètres
Mala De 1.500 1.799 à XNUMX XNUMX mètres De 1.400 1.699 à XNUMX XNUMX mètres De 1.200 1.499 à XNUMX XNUMX mètres De 1.100 1.399 à XNUMX XNUMX mètres
régulier De 1.800 2.199 à XNUMX XNUMX mètres De 1.700 1.999 à XNUMX XNUMX mètres De 1.500 1.899 à XNUMX XNUMX mètres De 1.400 1.699 à XNUMX XNUMX mètres
Bon De 2.200 2.700 à XNUMX XNUMX mètres De 2.000 2.500 à XNUMX XNUMX mètres De 1.900 2.300 à XNUMX XNUMX mètres De 1.700 2.200 à XNUMX XNUMX mètres
Très bon Plus de 2.700 XNUMX mètres Plus de 2.500 XNUMX mètres Plus de 2.300 XNUMX mètres Plus de .2200 mètres

De plus, il a conçu une formule pour estimer indirectement la consommation maximale d'oxygène (VO2max), l'un des indicateurs les plus fréquemment utilisés pour évaluer la capacité aérobie des athlètes qui ne peut être mesurée directement qu'avec la spirométrie et les tests d'effort.

La formule pour estimer le VO2max utilisé dans le test serait la suivante :

VO2max = (22 x Km parcourus) - 11

Par exemple, une femme de 28 ans qui court 2300m en 12 minutes sera en bonne condition physique et son VO2max estimé dans le test sera : VO2max = (22 x 2,3) -11 = 39,6 ml/kg/min

Le résultat devra être multiplié par le poids corporel pour obtenir le ml (L) d'oxygène que notre athlète consomme par minute.

 Conseils pour sa réalisation

Avant de vous mettre au travail, nous vous recommandons de suivre ces directives pour sa réalisation :

  • Effectuer un échauffement approprié et adapté à l'effort à faire plus tard (Ex : mobilité articulaire, course douce, séries courtes progressives sans atteindre la butée, etc.)
  • Assurez-vous que vous êtes dans le niveau minimum de condition physique pour le faire. Puisqu'il s'agit d'un test d'effort maximal, il faut suivre plusieurs mois de formation avant son exécution.
  • Faites-le sur un terrain plat et stable où l'on peut mesurer la distance, soit au sol (piste d'athlétisme par exemple) soit avec une montre GPS.
  • Évitez de courir les jours de fatigue, charge ou lorsque les conditions corporelles peuvent influencer le résultat (par exemple : allergie, menstruation, processus catarrhaux, etc.).
  • Terminez par un retour au calme pour normaliser la respiration et la fréquence cardiaque une fois le test terminé.

Vous en savez maintenant un peu plus sur le Cooper Test et vous pouvez l'utiliser dans l'évaluation de votre condition physique, mais ne perdez pas de vue nos considérations et suivez le planning d'entraîneurs qualifiés pour vous améliorer de manière saine.

Laura García Cervantes
Laura García Cervantes.
Dra. Science de l'activité physique et du sport

Publications connexes

Bouton haut de page